Accord céréalier: Moscou prête à vendre du blé à "des prix abordables aux États intéressés"

© Sputnik . Stringer / Accéder à la base multimédiaBlé
Blé - Sputnik Afrique, 1920, 01.11.2022
S'abonnerTelegram
Après avoir suspendu sa participation à l'accord sur le blé ukrainien, la Russie se dit disposée à continuer de dialoguer sur cette initiative avec Ankara et l'Onu. Moscou est également prêt à fournir du blé gratuitement aux pays les plus démunis, a réitéré le chef du gouvernement russe.
La Russie poursuivra le dialogue avec l'Onu et la Turquie sur les perspectives de l'accord céréalier, a déclaré ce mardi le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine lors d'une réunion du Conseil des chefs d'État de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS).
"Quelles que soient les perspectives de l'accord céréalier, compte tenu de la récolte de cette année, la Russie est prête à offrir à titre gracieux aux pays les plus démunis jusqu'à 500.000 tonnes de céréales, ainsi qu'à fournir à tous les États intéressés du blé à des prix abordables", a réaffirmé M.Michoustine.
L'une des priorités de cette coopération est, selon le Premier ministre, d'assurer la sécurité alimentaire globale. "Nous respectons consciencieusement les contrats internationaux visant à s'acquitter de cette tâche stratégique", a-t-il souligné.
Faisant écho à la Défense russe, il a rappelé que la partie ukrainienne a entrepris une attaque terroriste contre des bâtiments de guerre et des navires russes dans la baie de Sébastopol. "Il est désormais impossible de garantir la sécurité du couloir humanitaire", a souligné le politique russe.
Selon lui, la Russie a travaillé constructivement dans le cadre de l'initiative céréalière sous l'égide de l'Onu, "malgré le manquement aux ententes concernant la levée des restrictions illégitimes imposées sur les exportations des engrais et de produits alimentaires russes".

Un accord qui vole en éclats

La Russie a suspendu sa participation à l'accord sur les céréales le 29 octobre, suite à une attaque de drones contre plusieurs navires russes dans la baie de Sébastopol, en Crimée, perpétrée la même journée. Ces bâtiments assuraient la sécurité du couloir céréalier, a expliqué Moscou.
Suite à cette suspension, le ministre russe de l’Agriculture, Dmitri Patrouchev, a annoncé que Moscou était disposé à envoyer gratuitement, au cours des quatre prochains mois, jusqu'à 500.000 tonnes de céréales aux pays les plus pauvres. Elle serait également prête à remplacer complètement le blé ukrainien sur le marché mondial à des prix abordables.
Seule une petite partie des céréales livrées dans le cadre de cet accord a été envoyée aux pays les plus démunis, le reste étant destiné à des États non pauvres situés en Europe, avait tenu à rappeler le porte-parole du Kremlin.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала