Moscou déterminé à œuvrer pour normaliser les relations entre Bakou et Erevan

© Sputnik . Viatcheslav Prokofiev / Accéder à la base multimédiaVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik Afrique, 1920, 31.10.2022
S'abonnerTelegram
La partie russe reste disposée à mettre tout en œuvre pour normaliser les rapports entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, a assuré ce lundi 31 octobre le chef du Kremlin.
Au terme des négociations avec les dirigeants arménien et azerbaïdjanais à Sotchi, Vladimir Poutine a constaté "un pas en avant" dans le règlement de la situation dans le Haut-Karabakh, tout en reconnaissant que les parties n'avaient pas réussi à concerter toutes les mesures évoquées.
"Cette réunion a été très utile. A mon avis, elle a créé une ambiance propice pour d'éventuels accords sur certaines questions de principe", a déclaré le Président russe devant les journalistes.
Le sommet tripartite réunissant Vladimir Poutine, Nikol Pachinian et Ilham Aliev a duré plus de deux heures. Le chef du Kremlin s'est également entretenu avec chacun des deux dirigeants en tête-à-tête.
Lors de la réunion avec le leader azerbaïdjanais, il a souligné que le contingent de la paix déployé par la Russie dans le Haut-Karabakh "réalisait sa mission comme il se doit".

L'Arménie et l'Azerbaïdjan acceptent de "ne pas recourir à la force"

Dans la déclaration commune adoptée à l'issue de ce sommet tripartite, l'Arménie et l'Azerbaïdjan ont accepté de "ne pas recourir à la force" pour régler le conflit autour de l'enclave.
Bakou et Erevan se sont également mis d'accord pour "régler tous les litiges uniquement sur la base de la reconnaissance de la souveraineté mutuelle et de l'intégration territoriale".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала