- Sputnik Afrique, 1920
Afrique en marche
Et si l'Afrique prenait son envol dans le contexte du monde multipolaire naissant? C’est à ce débat que L’Afrique en marche aimerait prendre part.

"La mondialisation néolibérale est un lamentable échec mondial à tout point de vue!"

«La mondialisation néolibérale est un lamentable échec mondial à tout point de vue!»
S'abonnerTelegram
Croire aux vertus salvatrices de l’argent qui se reproduit indéfiniment pour lui-même c’est être "un complice hypocrite de crimes contre l’humanité", affirme au micro de L’Afrique en marche présentée par Sputnik Afrique l’économiste Omar Aktouf.
À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, les délégués des pays occidentaux présents aux Accords de Bretton Woods mettent sur pied un système financier et monétaire mondial basé sur l'étalon de change or qui donne au dollar américain le statut de monnaie internationale de réserve, la seule convertible en or. De facto, dans le système de parités de change entre différentes monnaies, le dollar joue un rôle similaire à celui de l'or. Ainsi, le dollar devient la monnaie des échanges internationaux, au bénéfice exclusif des États-Unis, y compris militaire.

"Le Président Poutine a entièrement raison dans le bilan qu’il en tire"

Quelques décennies plus tard, le Président Nixon provoque l'effondrement du système de Bretton Woods, en suspendant officiellement la convertibilité en or du dollar, qui devient une monnaie indexée au pétrole contrôlée par les cartels bancaires privés. Depuis, le FMI et la Banque mondiale deviennent plus que jamais des instruments de domination au profit d’une petite minorité des plus riches, au détriment du reste de l’humanité.
La dérégulation générale qui s’en est suivie en 1986, sous Ronald Reagan et Margaret Thatcher, a transformé ce système en casino complètement déconnecté de la réalité économique, où l’on spécule sur tout. C’est ce système de domination et de pillage organisé à grande échelle que Vladimir Poutine a désigné, lors du sommet de Valdaï, comme le danger le plus mortel auquel fait face l’humanité, pouvant mener à une guerre générale de tous contre tous.
L’Afrique en marche reçoit l’économiste Omar Aktouf, professeur titulaire à HEC Montréal, altermondialiste et membre du conseil scientifique d’ATTAC au Québec.
"La mondialisation néolibérale est un lamentable échec mondial à tout point de vue!", affirme le Pr Aktouf, soulignant que "le Président Poutine a entièrement raison dans le bilan qu’il en tire". "La stratégie de l’autruche imposée par l’Occident n’est plus une option depuis longtemps!", ajoute-t-il, d’autant qu’"il est plus que temps de tout changer de fond en comble, depuis la pensée économique jusqu’aux conceptions et pratiques du management néolibéral".
Et d’ajouter: "Que veut-on de plus que ce qu’il se passe, aujourd’hui, avec les GAFA, les paradis fiscaux, les nuées de migrantsde la misère mondialisée pour, enfin, admettre qu’il est urgent de bannir les dogmes du dieu marché et du non-État?"
"Croire encore en cela et aux vertus salvatrices de l’argent qui se reproduit indéfiniment pour lui-même, c’est au mieux être un dangereux ignorant ou au pire un complice hypocrite de crimes contre l’humanité et la nature", estime-t-il. Et pour conclure: "Plus que jamais, il convient de limiter la puissance de la finance, de contrôler le capital et ses agissements, et de mettre l’argent et le marché au service du bien-être général".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала