Le Sénégal compte porter la voix de l'Afrique à la COP 27 en Égypte

CC BY 3.0 / Remi Jouan / Saint-Louis - Ile sud Ile sud à Saint-Louis du Sénégal
Ile sud à Saint-Louis du Sénégal - Sputnik Afrique, 1920, 28.10.2022
S'abonnerTelegram
Lors de la prochaine COP 27, le Sénégal compte défendre le droit des pays dont les populations n'ont pas encore toutes accès à l'énergie, avec une approche différenciée tenant compte de leurs besoins. Et ce, malgré la tendance mondiale qui consiste à freiner l'exploitation des énergies fossiles, selon le ministre de l'Environnement.
Le Sénégal va participer à la 27e Conférence des parties sur les changements climatiques qui va se tenir du 6 au 18 novembre prochain à Charm El-Cheikh, en Égypte.
Une rencontre préparatoire a regroupé le 27 octobre à Dakar les spécialistes de plusieurs ministères et des membres de la société civile. Le but est d'adopter la position que le pays va défendre lors de cette rencontre mondiale sur le climat qui va se tenir en terre africaine.
Pour le Sénégal, futur producteur de pétrole et de gaz, la question des énergies est une forte préoccupation. Les membres de la délégation sénégalaise à la COP 27 ont ainsi été invités à défendre la position du chef de l’État, Macky Sall.

"Nous sommes un pays qui n'a pas encore assuré l'accès universel à l'énergie; ce qui est une injustice. Aujourd'hui nous avons des énergies que nous devons commencer à exploiter en 2023. Mais dans le monde il y a une démarche qui consiste à freiner l'exploitation des énergies fossiles", regrette le ministre de l'Environnement, du développement durable et de la transition écologique, Aliou Ndoye.

C'est pourquoi le Sénégal veut insister sur la notion de responsabilité commune mais différenciée, qui prend en compte les spécificités de différents pays.
Le ministre de l'Environnement, du développement durable et de la transition écologique estime que le Sénégal fait des efforts qu'il faut mettre sur la table, tout en rappelant que le pays a aujourd'hui un mixte énergétique avec 30% d'énergies renouvelables.

"Nous voulons sortir des combustibles plus polluants pour aller vers le gaz qui est moins polluant. Nous pensons avoir des arguments qui doivent nous permettre sur une période déterminée de pouvoir exploiter nos ressources en gaz et en pétrole", plaide-t-il.

Sénégal à la COP 27

À Charm El-Cheikh, le Sénégal va disposer d’un stand de 150 mètre carrés. Il aura en son sein un auditorium d'une capacité de 50 places. Un espace qui abritera 27 paneaux portant sur différentes thématiques liées aux changements climatiques et sur les solutions d’adaptation.
Le ministre a demandé à ce que ce pavillon reflète tout ce que le Sénégal fait de bon. Entre autres des initiatives d’atténuation et d’adaptation.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала