- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Des satellites commerciaux utilisés à des fins militaires en Ukraine? Paris réagit

CC BY 2.0 / NASA Goddard Space Flight Center / The Water PlanetLa Terre vue de l'espace (archive photo)
La Terre vue de l'espace (archive photo)  - Sputnik Afrique, 1920, 28.10.2022
S'abonnerTelegram
Les forces ukrainiennes ont recours à des satellites non militaires, notamment ceux de SpaceX, pour obtenir des renseignements, dit Paris, tandis que Moscou estime cette tendance "extrêmement dangereuse".
Anne-Claire Legendre, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, est revenue sur la légitimité du recours aux satellites commerciaux pour renseigner les autorités ukrainiennes. Invitée sur LCI le 28 octobre, la diplomate a exprimé du scepticisme concernant les récents avertissements russes sur ce sujet.
"On voit bien qu’il y a aujourd’hui un espace satellitaire et spatial, nouvel espace contesté par la géopolitique internationale. Mais il faut prendre toutes les accusations russes avec la plus grande prudence et le plus grand scepticisme", a-t-elle relativisé.
La porte-parole du ministère a toutefois reconnu le rôle que jouent les satellites, notamment du réseau Starlink de l’entreprise SpaceX d’Elon Musk:
"Comme dans tous les conflits, les forces ukrainiennes ont évidemment usage des images satellitaires, mais cela va avec la pratique de la guerre".

Avertissements de Moscou

Ces derniers jours Moscou a dénoncé l’utilisation des satellites commerciaux occidentaux, notamment américains, par les militaires ukrainiens. Cette tendance est "extrêmement dangereuse", a avancé le 26 octobre Konstantin Vorontsov, responsable adjoint de la délégation russe à la Commission du désarmement des Nations unies.
Depuis le déclenchement des hostilités en Ukraine en février, plusieurs sociétés de technologie spatiale, notamment Maxar Technologies, Planet Labs, BlackSky, fournissent régulièrement des images satellites à l’Ukraine, tandis que l’entreprise américaine SpaceX y assure la connexion internet.
Ces infrastructures peuvent être considérées comme "des cibles légitimes pour les représailles", a averti le diplomate russe.
En réagissant, les États-Unis ont fait savoir le 27 octobre qu’ils répondront de manière "appropriée" à toute attaque.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала