Le Zimbabwe, futur exportateur de blé?

© Photo PixabayUn champ de blé (archive photo)
Un champ de blé (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 26.10.2022
S'abonnerTelegram
Le Zimbabwe est sur le point d’enregistrer ses plus importantes récoltes depuis l'introduction du blé dans le pays. Pour la première fois de son histoire, Harare envisage d'utiliser l’excédent de céréales pour constituer "une petite réserve stratégique" et devenir même un exportateur de blé.
Le Zimbabwe s’attend à récolter 380.000 tonnes de blé cette année, a indiqué à Associated Press le vice-ministre zimbabwéen de l’Agriculture Vangelis Haritatos.
Les récoltes seront les plus importantes en 60 ans.
"Nous obtiendrons probablement le volume le plus élevé depuis 1962, lorsque le blé a été introduit pour la première fois au Zimbabwe. Plusieurs pays sont confrontés à des pénuries, mais c'est le contraire qui se produit au Zimbabwe", s’est félicité le ministre.

"Une petite réserve stratégique"

Le volume prévu des récoltes est de 20.000 tonnes de plus que ce dont le Zimbabwe a besoin. De ce fait, pour la première fois de son histoire, le pays envisage de constituer "une petite réserve stratégique", a déclaré récemment le ministre de l'Agriculture, Anxious Masuka.
De plus, le pays s’attend à récolter 420.000 la saison prochaine, et devenir ainsi un exportateur du blé.
Une situation exceptionnelle, car la plupart des pays africains, qui ont importé 44% de leur blé de Russie et d'Ukraine entre 2018 et 2020, selon les chiffres de l'Onu, depuis février 2022 sont confrontés aux pénuries mondiales et la hausse des prix des céréales.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала