Pénurie d'eau en Belgique: la Flandre va réutiliser ses eaux usées

Gand, Belgique - Sputnik Afrique, 1920, 25.10.2022
S'abonnerTelegram
Les autorités flamandes, en Belgique, ont annoncé leur intention de réutiliser les eaux usées pour lutter contre la pénurie d'eau et la sécheresse.
Le gouvernement flamand a annoncé, ce mardi 25 octobre, des investissements de plus de 11 millions d'euros dans des projets de réutilisation des 33,3 milliards de litres d'eau d'égouttage, traitée chaque année, pour les entreprises ou comme eau potable.
Selon la ministre flamande de l'Environnement, Zuhal Demir, cet investissement s'inscrit dans le cadre du '’Blue Deal’’ du gouvernement, qui vise à lutter contre la sécheresse et la pénurie d'eau.
L'Agence flamande pour l'environnement a lancé un appel à projets en février pour encourager la réutilisation de l'eau dans les entreprises. Sur 14 demandes, cinq ont été sélectionnées. L'objectif consiste à recycler, chaque année, 33,3 millions de mètres cubes d'eaux usées traitées en Flandre, soit l'équivalent du contenu de 13.320 piscines olympiques.

Recycler les eaux usées en eau potable

Le plus grand projet se situe dans le port d'Anvers, où 20 millions de mètres cubes d'eaux usées traitées seront fournies aux entreprises.
Des collaborations entre compagnies des eaux sont programmées pour purifier les eaux usées et en faire de l'eau potable. Celle-ci sera ensuite transportée par canalisation vers la Flandre occidentale pour y être stockée sous terre comme réserve.
Des entreprises locales se sont inscrites dans cette action, annonçant le remplacement d’une partie de l'eau potable utilisée dans leur processus commercial par des eaux usées traitées, en créant des sources supplémentaires d'eau potable en collaboration avec les sociétés des eaux, ou encore de purifier les eaux usées pour les fournir à l'industrie locale.

Sécheresse en Belgique

La Belgique connait depuis plusieurs mois une longue et inhabituelle période de sécheresse, faisant craindre des pénuries d’eau. Aussi, cet automne est anormalement chaud, avec des températures atteignant parfois les 23 degrés.
Selon un rapport du World Resources Institute, la Belgique serait le 23e pays le plus exposé aux risques de pénurie d’eau, la Flandre étant tout particulièrement à risques.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала