Début des négociations entre le gouvernement éthiopien et les rebelles tigréens à Pretoria

© Sputnik . Vitaly Beloousov / Accéder à la base multimédiaPretoria, Afrique du Sud, image d'illustration
Pretoria, Afrique du Sud, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 25.10.2022
S'abonnerTelegram
Des négociations de paix entre le gouvernement éthiopien et le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) ont commencé à Pretoria.
Le gouvernement éthiopien et les rebelles du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) ont entamé, ce mardi 25 octobre à Pretoria, des négociations avec pour objectif de mettre un terme au conflit armé qui déchire le pays, a annoncé le porte-parole de la Présidence sud-africaine, Vincent Magwenya.
Les pourparlers se tiennent sous l'égide de l'Union africaine (UA). Ils devraient prendre fin le 30 octobre.
Pretoria affirme avoir "continué de reprendre le contrôle de centres urbains majeurs [au Tigré] ces derniers jours". Arrivée dimanche soir en Afrique du Sud, l'équipe des négociateurs tigréens a exigé "la cessation immédiate des hostilités, l’accès humanitaire sans entraves et le retrait des forces érythréennes".

Conflit en Éthiopie

Les rebelles tigréens et l’armée fédérale éthiopienne s'affrontent depuis novembre 2020 dans un conflit meurtrier qui a plongé le nord de l'Éthiopie dans une profonde crise humanitaire. Après cinq mois de trêve, les combats ont repris le 24 août. Les forces des deux camps se sont notamment emparées récemment de Shire, une des principales villes du Tigré.
La communauté internationale s'est alarmée de la récente intensification des combats. Le Conseil de sécurité de l'Onu et le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) ont tous deux tenu des réunions sur le sujet.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала