Xi Jinping réélu à la tête du Parti communiste chinois

© Sputnik . Mikhail Klimentyev / Accéder à la base multimédiaXi Jinping (photo d'archives)
Xi Jinping (photo d'archives) - Sputnik Afrique, 1920, 23.10.2022
S'abonnerTelegram
Le Parti communiste chinois a clôturé son XXe congrès, le Président Xi Jinping a été réélu pour un troisième mandat en tant que secrétaire général.
La nouvelle composition du politburo et de son Comité permanent a été annoncée ce 23 octobre, lors de la première session plénière du XXe Comité central du PCC. Xi Jinping a été réélu pour un troisième mandat de cinq ans à la tête du Parti communiste chinois comme secrétaire général. Il a pris ses fonctions pour la première fois le 15 novembre 2012.
La composition du XXe Comité central du Parti communiste chinois (PCC) a été élue le 22 octobre lors de la réunion de clôture du XXe Congrès du Parti communiste chinois.
Sept personnes ont rejoint le nouveau comité permanent du politburo du Parti communiste chinois, dont quatre nouveaux membres. Quatre des anciens membres n'ont pas conservé leur poste, ils prendront leur retraite en mars 2023.
Xi Jinping a remercié les journalistes pour leur travail.
"Tout au long de cette semaine, les journalistes et les représentants des médias ont activement couvert le Congrès, communiquant la position du PCC au monde. Merci à tous pour cela. Je vous invite à voyager davantage en Chine, à faire des reportages objectifs sur la Chine et le Parti communiste. Merci à tous", a-t-il avancé lors d'un point presse.
Pour la première fois en 25 ans, aucune femme ne fait partie du politburo du comité central du Parti comuniste.

Une réunion dans un contexte mondial tendu

Ce XXe Congrès du PCC créé en 1921 survenait dans un contexte international compliqué alors même quela Chine est confrontée à un ralentissement économique -en raison des confinements à répétition causés par l’épidémie de Covid-19- et à des tensions diplomatiques avec l’Occident.
La semaine dernière, Xi Jinping a abordé le sujet de Taïwan lors de son discours d'ouverture. Dernièrement, la situation s’est détériorée avec la visite de Nancy Pelosi à Taïwan, alors qu’en général, les visites de la partie américaine ont fortement augmenté au cours de cette année. Pékin a jugé que l'officielle américaine soutenait le séparatisme et a condamné sa visite.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала