Soudan: un ministre dit ne rien savoir de la présence de sociétés russes liées aux forces armées

Désert - Sputnik Afrique, 1920, 23.10.2022
S'abonnerTelegram
Sur fond d'enquêtes américaines concernant la prétendue présence au Soudan de compagnies russes affiliées à des formations armées "proches de Poutine", le ministre soudanais des Finances a nié être au courant de leur présence sur le sol soudanais.
Le ministre soudanais des Finances, Gibril Ibrahim, a dit ne pas être au courant de l'existence de sociétés ou de milices armées russes opérant au Soudan.
Selon lui, il y a une entreprise russe qui a obtenu une concession du ministère des Ressources minières et qui opère comme d'autres entreprises. Elle n'a pas de milices ou de formations armées, a précisé le responsable dans une interview à la chaîne de télévision en arabe Al-Hurra.

Juste un partenaire

Il n'y a pas au Soudan d'entreprises affiliées à des forces régulières ou à des entités militaires qui extraient de l'or, a-t-il ajouté, notant que 80% de l'or produit au Soudan est extrait par des particuliers, et certaines entreprises ont des concessions par l'intermédiaire du ministère des Ressources minières. Le Soudan est un partenaire qui a des proportions spécifiques de capital et de recettes, selon lui.
Gibril Ibrahim a également nié l'existence de sociétés privées qui contrôlent l'or au Soudan, troisième producteur du métal jaune du continent.

L'enquête du NYT

Dans son enquête publiée en juin dernier, le New York Times affirmait qu'une usine bien gardée, avec "des tours brillantes", transformait du minerai en lingots d'or semi-raffiné au fond du désert au nord de la capitale soudanaise. Les habitants l'appelleraient "La compagnie russe" ("The Russian Company").
La mine d'or serait "un avant-poste du groupe Wagner, un réseau opaque de mercenaires russes, de sociétés minières et d'opérations d'influence politique contrôlé par un proche allié du Président russe Vladimir Poutine". Mais la personne concernée, Evgueni Prigojine, a nié tout intérêt minier au Soudan, et dénoncé les sanctions américaines à son encontre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала