L’Otan se rapproche d’une confrontation armée avec la Russie, selon un diplomate

© Sputnik . Roman Makhmoutov / Accéder à la base multimédiaLe bâtiment de l'Onu (photo d'archives)
Le bâtiment de l'Onu (photo d'archives) - Sputnik Afrique, 1920, 22.10.2022
S'abonnerTelegram
En submergeant l’Ukraine d’armements, les pays de l’Otan se rapprochent du seuil périlleux d’une confrontation directe avec la Russie, estime un vice-directeur de département du ministère russe des Affaires étrangères.
Konstantin Vorontsov, vice-directeur du département de la non-prolifération et du contrôle des armements au ministère russe des Affaires étrangères, juge menaçantes les livraisons d’armes à l’Ukraine par les pays occidentaux.
"Les pays de l’Otan préfèrent passer modestement sous silence leur participation à la crise ukrainienne. Or la vérité ne se cache jamais: en une sorte d’émulation, ils continuent de submerger le régime de Kiev d’armements et de munitions, de lui fournir des données du renseignement, d’entraîner ses soldats, de donner des instructions relatives à la conduite de combat, en se rapprochent ainsi du danger d’une confrontation armée directe avec la Russie", a-t-il indiqué lors d’un débat de la Première commission (désarmement et sécurité internationale) de la 77esession de l’Assemblée générale de l’Onu.
Le diplomate a noté que selon les données de l’Institut de Kiel pour l’économie mondiale publiées la semaine dernière, l’Occident a déjà livré pour 42,3 milliards de dollars d’aide militaire à l’Ukraine. Plus de la moitié (28,3 milliards) revient aux États-Unis.

Principal bénéficiaire

"Washington reste le grand bénéficiaire de l’effusion de sang qui continue: les pays occidentaux sont obligés de lui acheter des armements et du matériel de guerre. Il convient de rappeler que la loi de prêt-bail pour l’Ukraine qui est irremboursable à 90% permet à Washington de fournir des commandes à son complexe militaro-industriel et de baisser l’inflation grâce à la création de nouveaux emplois. On peut dire avec certitude qu’une grande part de ces armes se trouve déjà ou se trouvera prochainement sur le marché noir, dont le chiffre d’affaires mensuel dépasse le milliard de dollars."

Tous seront punis

De l’avis du diplomate, les livraisons d’armes à l’Ukraine par les pays de l’Union européenne et de l’Otan "les rendent complices de l’agression contre la Russie, ainsi que des crimes de guerre et des actes terroristes que Kiev commet contre la population civile depuis huit ans".
"Des comptes seront demandés à tous ceux qui sont impliqués. Ils seront tous punis."
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала