En France, 21,9% des stations-service en rupture de carburants

© Photo Pixabay/ResoneTICUne station service
Une station service - Sputnik Afrique, 1920, 19.10.2022
S'abonnerTelegram
Bien que des accords majoritaires aient été trouvés au sein des deux entreprises entre les directions et les organisations syndicales, la Confédération Générale du Travail (CGT) a décidé de poursuivre le mouvement sur les sites de TotalEnergies.
L'approvisionnement des stations-service en carburants dans l'Hexagone s'est amélioré, mercredi, avec 21,9% d'entre elles en difficulté à midi, contre 24,8% mardi, et 28,1% lundi, selon le ministère de la Transition énergétique.
Les plus fortes pénuries se trouvent en Bourgogne-Franche-Comté (37%) et en Ile-de-France (33%), relève le ministère dans un communiqué.
Depuis le 21 septembre, des mouvements sociaux ont touché les groupes TotalEnergies et ExxonMobil dans le cadre de négociations salariales. Bien que des accords majoritaires aient été trouvés au sein des deux entreprises entre les directions et les organisations syndicales, la Confédération Générale du Travail (CGT) a décidé de poursuivre le mouvement sur les sites de TotalEnergies.
Mercredi, les mouvements sociaux concernent 3 raffineries (sur 7) et 5 gros dépôts (sur environ 200). Il s'agit de TotalEnergies Normandie (raffinerie et dépôt), TotalEnergies Donges (raffinerie et dépôt), TotalEnergies La Mède (bioraffinerie et dépôt), TotalEnergies Dunkerque (dépôt) et TotalEnergies Feyzin (dépôt ; la raffinerie est à l’arrêt pour raison technique), détaille le ministère.
"Outre les difficultés d’approvisionnement liées aux mouvements sociaux, on observe une très forte hausse de la consommation de carburants dans les stations-service", relève la même source, notant que ce "phénomène de ruée" vers les stations-service accroit fortement les tensions d’approvisionnement.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала