- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Le "Général Armageddon" russe s’exprime sur l’opération spéciale en Ukraine

© Sputnik . Alexeï Koudenko / Accéder à la base multimédiaLe missile hypersonique russe Kinjal (archive photo)
Le missile hypersonique russe Kinjal (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 18.10.2022
S'abonnerTelegram
Le commandant des forces russes en Ukraine, le général Sourovikine, a évalué le déroulement de l’opération spéciale, les pertes de l’armée ukrainienne et l’efficacité des nouvelles armes russes.
Les nouveaux missiles hypersoniques russes Kinjal ont fait leurs preuves lors de l’opération spéciale russe en Ukraine, a déclaré ce mardi 18 octobre, Sergueï Sourovikine, commandant du Groupement unifié dans la zone de l’opération.
Voici l’essentiel des déclarations faites par le commandant, surnommé "Général Armageddon", à la chaîne de télévision Rossiya 24:

Armes russes

"Les missiles hypersoniques Kinjal ont fait leurs preuves en détruisant leurs cibles. Aucun système de défense aérienne ennemi ne peut les arrêter. Les missiles de croisière stratégiques aéroportés ont aussi montré leur grande précision".
L’opération spéciale a confirmé l’efficacité des avions et systèmes de défense aérienne dont dispose l’armée russe. "L’aviation russe a effectué plus de 34.000 sorties de combat et tiré plus de 7.000 missiles air-sol".
L’avion de 5e génération Sukhoi Su-57 permet d’accomplir des missions complexes en détruisant des cibles aériennes et terrestres.
"Les drones russes ont effectué plus de 8.000 sorties. Les drones de frappe ont détruit plus de 600 cibles militaires ukrainiennes".
"Les pertes quotidiennes de l'ennemi sont de 600 à 1000 tués et blessés".

Ukraine et Otan

"Nous sommes un seul peuple avec les Ukrainiens, et nous ne voulons qu'une chose: que l'Ukraine soit indépendante de l'Occident et de l'Otan, un État ami de la Russie".
Le "commandement otanien de l’armée ukrainienne" réclame que Kiev lance une offensive sur l’axe de Kherson "quelles que soient les pertes tant au sein des forces armées ukrainiennes que parmi la population civile".

Situation sur le terrain

La Russie est prête à "prendre des décisions difficiles" sur l’axe de Kherson.
La situation dans la zone de l’opération spéciale est tendue, l’Ukraine "continue d’attaquer les positions des troupes russes" sur les axes de Koupiansk, de Krasny Liman et de Krivoï Rog.
Kiev prépare "une frappe de missile massive contre le barrage de la centrale hydraulique de Kakhovka et d’une frappe non sélective contre la ville de Kherson. Ces actions peuvent […] provoquer des pertes civiles importantes".
La Russie a "une stratégie différente". "Le commandant en chef suprême en a déjà parlé. Nous ne cherchons pas à assurer un taux d’avancement élevé, nous prenons soin de chaque soldat et "broyons" méthodiquement l'ennemi qui avance".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала