Une équipe de foot libyenne se plaint d’avoir été exposée à un narcotique en Tanzanie

© Photo Pixabay/ThorstenFUn terrain de football
Un terrain de football  - Sputnik Afrique, 1920, 17.10.2022
S'abonnerTelegram
Le club de foot libyen d'Al-Akhdar a annoncé que plusieurs de ses joueurs avaient inhalé une substance stupéfiante lors d’un déplacement en Tanzanie.
Une nouvelle polémique est venue agiter le monde du ballon rond africain, alors que le club libyen d'Al-Akhdar a affirmé dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux que certains de ses joueurs avaient été intoxiqués, lors d’un déplacement en Tanzanie.
L’équipe libyenne s’était rendue sur place pour y affronter le club tanzanien d’Azam, dans le cadre de la Coupe de la confédération. Les joueurs ont été exposés à une substance stupéfiante au cours d’un déjeuner. Certains se sont sentis mal et ont dû être hospitalisés. Les examens médicaux ne laissent aucun doute quant à l’exposition au narcotique, précise le communiqué d'Al-Akhdar.
"Après avoir effectué les analyses nécessaires à l'hôpital, il a été constaté que la raison en était l'inhalation d'une substance narcotique, de la classe des benzodiazépines, qui perturbe l'équilibre et provoque un état d'évanouissement et de vertiges", explique ainsi le club.
Le ministère des Sports libyen a réagi dans un communiqué, appelant les autorités tanzaniennes a diligenter une enquête pour faire toute la lumière sur cet incident.
Au match aller de ce second tour préliminaire, Al-Akhdar l’avait emporté 3-0 sur l’Azam FC.

Mystère et boule de gomme

Ce n’est pas la première fois que des cas d’intoxications suspectes surviennent dans le football africain, même si celles-ci sont plus souvent d’ordre alimentaire.
En octobre 2021, l’équipe de Guinée-Bissau avait ainsi clamé avoir été intoxiquée lors d’un déplacement au Maroc. "Ils ont mis quelque chose dans le dîner", avait alors affirmé un membre de la fédération à Football365 Afrique.
Même refrain pour le Gabon en 2017, une nouvelle fois face au Maroc. L’attaquant star des "panthères" gabonaises, Pierre-Emerick Aubameyang avait mis son mal de ventre et celui de ses coéquipiers sur un jus d’orange suspect.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала