Neuf Algériens et Tunisiens s’évadent d’un centre de rétention administrative en France

© AP Photo / Christophe EnaVoiture de police française
Voiture de police française - Sputnik Afrique, 1920, 17.10.2022
S'abonnerTelegram
Neuf étrangers en situation irrégulière, de nationalités algérienne et tunisienne, se sont évadés d’un centre de rétention administrative près de Rouen, en France. Ils ont brisé un mur, longtemps signalé comme vétuste.
Les recherches se poursuivent dans la commune d’Oissel en Seine-Maritime pour retrouver neuf étrangers en situation irrégulière, qui se sont évadés dans la soirée du 14 octobre d’un centre de rétention administrative (CRA), relate Le Télégramme.
Ces individus, de nationalités algérienne et tunisienne, faisaient l’objet d’une décision d’éloignement et étaient dans l’attente de leur renvoi forcé.
Vers 22 heures, ils ont réussi à briser le mur au niveau de l’encadrement d’une fenêtre, signalé comme vétuste depuis au moins quatre ans. Au moment de l’évasion, des élèves policiers de l’école de police installée dans les mêmes locaux que le CRA étaient présents sur place, selon l’AFP.

Recherches actives

La police de Rouen a été sollicitée pour apporter son aide. Les recherches se compliquent pourtant en raison de la situation du CRA en bordure de forêt.
Ce n’est pas la première évasion au CRA d’Oissel. En janvier 2014, huit hommes également retenus avaient réussi à s’évader dans la nuit en dévissant la grille de protection intérieure d’une fenêtre de leur dortoir.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала