L'armée française aurait mis en place une unité spéciale pour contrer l'influence russe en Afrique

CC BY 2.0 / Jeff Attaway / monumentOuagadougou, Burkina Faso
Ouagadougou, Burkina Faso - Sputnik Afrique, 1920, 14.10.2022
S'abonnerTelegram
La domination française sur l’Afrique de l’Ouest a une longue histoire, mais c’est la Russie qui semble y étendre son rayon d’action aujourd'hui, constate le site d'information américain Axios. Les forces armées françaises ont même créé une unité de guerre de l'information ayant pour but de contrer les "désinformations" russes.
Paris a mis en place une unité de guerre de l'information visant à détecter et repousser les "attaques informatiques" de Moscou sur le continent africain, relate le site d’information américain Axios.
L'article évoque les manifestations anti-françaises qui se sont déroulées au Burkina Faso, au Mali et au Tchad. Selon le portail, les hauts fonctionnaires parisiens "tentent d'évaluer l'ampleur du sentiment pro-russe et anti-français" au Sahel.

"Nous ne rivalisons pas avec Wagner"

Les responsables français affirment que ce qu’il se passe serait lié aux activités dans les pays africains du groupe de sécurité privé Wagner, ainsi qu'à des "campagnes sur les réseaux sociaux" qui seraient menées par la partie russe.
"La France demeurait la puissance dominante en Afrique de l’Ouest longtemps après la décolonisation, mais l’influence de la Russie semble s’y accroître (…). Nous ne rivalisons pas avec Wagner, nous affrontons les tentatives de la Russie de pousser la France et l'Occident hors d'Afrique", a fait valoir un fonctionnaire français sous couvert de l’anonymat.
Pour Axios, à la lumière des protestations contre la France dans les pays africains, Paris espère "garder ses opérations militaires sous le radar" et attirer davantage l'attention sur les centaines de millions d'euros qu'il fournit en projets d'aide et de développement en Afrique.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала