- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Zakharova: les récents propos de Zelensky confirment "les intentions criminelles" de Kiev

© Sputnik . Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères  / Accéder à la base multimédiaPorte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova
Porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova - Sputnik Afrique, 1920, 07.10.2022
S'abonnerTelegram
Les appels de Volodymyr Zelensky à réaliser une frappe préventive contre la Russie confirment, tout comme les pilonnages de la centrale nucléaire de Zaporojié, les "intentions absolument criminelles" de Kiev, estime Maria Zakharova.
La porte-parole de la diplomatie russe a commenté les propos du Président ukrainien concernant la nécessité de réaliser des frappes préventives contre la Russie. Pour Maria Zakharova, Kiev a des problèmes avec "la perception de la réalité" et ne comprend point ce qui est l’arme et l’énergie nucléaires.
"Les pilonnages extrémistes de la centrale nucléaire de Zaporojie le confirment aussi. On a dit maintes fois que ce sont des tirs délibérés, que c’est un chantage nucléaire, que ce sont des actes qu’on peut qualifier de terroristes, car il s'agit d'une installation civile [...]. Pourtant, leur idéologie consiste à faire tout leur possible pour menacer ce site nucléaire et l’utiliser en tant que bombe sale", a-t-elle indiqué.
La diplomate a rappelé qu’avant le début de l’opération militaire russe, le Président ukrainien avait remis en question le mémorandum de Budapest de 1994 aux termes duquel l'Ukraine avait renoncé à son arsenal nucléaire hérité de l'URSS. Selon elle, les propos de M.Zelensky sur une frappe préventive contre la Russie sont "une reconnaissance explicite par le régime du Kiev de ses intentions absolument criminelles".

Une catastrophe similaire à celle de Tchernobyl

Depuis que la centrale nucléaire de Zaporojie est passée sous contrôle de l’armée russe, le site essuie des pilonnages réguliers. Compte tenu que les obus tombaient à proximité de site de stockage des déchets radioactifs, la partie russe a à plusieurs reprises constaté le risque d'une catastrophe similaire à celle de Tchernobyl.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала