L'UE approuve un nouveau lot de sanctions antirusses, dont le plafonnement du prix du pétrole

© Sputnik . Vladimir Sergueïev / Accéder à la base multimédiaDrapeaux de la Russie et de l'Union Européenne
Drapeaux de la Russie et de l'Union Européenne - Sputnik Afrique, 1920, 06.10.2022
S'abonnerTelegram
Introduisant son 8e lot de sanctions antirusses en lien avec le conflit ukrainien, l'Union européenne opte pour un plafonnement des prix du pétrole. L'interdiction d'importer et d'exporter des marchandises, dont des produits sidérurgiques, chimiques, des plastiques et des cigarettes est également élargie.
Le 6 octobre, l’Union européenne a publié un 8e lot de sanctions antirusses. Une décision suivant le rattachement de quatre nouvelles zones territoriales à la Russie, les républiques du Donbass et les régions de Zaporojié et de Kherson.
Visant à excercer "de la pression sur le gouvernement russe et l'économie, ainsi que le potentiel militaire" du pays, les sanctions établissent un plafonnement des prix du pétrole russe.

Plafonnement des prix du pétrole

Plus concrètement, par ces nouvelles sanctions, l’Union européenne interdit le transport du pétrole russe vers des pays tiers au-delà du plafonnement du prix, ainsi que les services connexes.
Il est précisé que le plafonnement ne peut être introduit qu'en coopération avec le G7 et d'autres partenaires, en tenant compte des intérêts des pays qui achètent des ressources énergétiques russes.
L'interdiction de fournir des services connexes (comme l'assistance technique, financière et des services de courtage) devra entrer en vigueur à partir de décembre 2022, et celle du transport de produits pétroliers russes vers des pays tiers à partir de février 2023.
Commentant auparavant l’alors possible plafonnement des prix du pétrole, le vice-président du gouvernement russe Alexandre Novak disait que la Russie ne fournirait pas d'or noir aux pays soutenant cette mesure.
"Nous sommes contre de tels instruments non marchands, de tels précédents nuisent fortement au marché énergétique. Cela ne conduit qu'à une pénurie, une augmentation des prix, les consommateurs paieront pour cela, s'ils veulent introduire un tel mécanisme", avait expliqué M.Novak. .
Qualifiant d'absurdes les "mouvements brusques" envisagés par l'UE en lien avec les prix du pétrole russe, le porte-parole du Kremlin a jugé que de telles mesures seraient destructives pour les marchés énergétiques.

D'autres points du 8e lot de sanctions antirusses

Il est aussi interdit d'importer des marchandises russes d'une valeur de 7 milliards de roubles. Les sanctions concernent les produits sidérurgiques finis et semi-finis, le plastique, les textiles, véhicules, machines, cigarettes.
Vers la Russie, il sera interdit d'exporter:
- du charbon;
- des composants électroniques pour la fabrication d'armes;
- des marchandises pour l'aviation;
- certains produits chimiques;
- des armes de petit calibre.
Les nouvelles sanctions concernent par ailleurs certaines organisations et individus, dont ceux ayant organisé des référendums dans les régions de la RPD, de la RPL, de Kherson et de Zaporojié, ainsi que des responsables militaires ou encore des "entreprises qui soutiennent les forces armées russes".
- Il sera interdit aux citoyens des pays de l'UE d'occuper des postes au conseil d'administration de certaines entreprises publiques russes; -
- de fournir des conseils informatiques et des services commerciaux à la Russie;
- les restrictions sur l'utilisation des crypto-monnaies par les Russes sont durcies: désormais, ils ne pourront pas ouvrir de portefeuilles crypto (auparavant, il était impossible de fournir de tels services aux Russes si leur montant dépassait les 10.000 euros);
- toute transaction avec le registre maritime russe de la navigation est interdite.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала