La justice belge déclasse de nouvelles pièces sur l’assassinat de Lumumba

Bruxelles, Belgique - Sputnik Afrique, 1920, 06.10.2022
S'abonnerTelegram
La totalité des documents de la commission d’enquête menée il y a 22 ans par le Parlement fédéral sur l’assassinat de Patrice Lumumba a été versée aux dossier d’instruction. Toutefois cette nouvelle ne ravit pas une de ses filles qui reproche à la Belgique de maintenir hors du dossier les témoignages de deux personnes clé encore en vie.
Rebondissement dans l’enquête sur l’assassinat de l’une des principales figures de l’indépendance du Congo belge. La justice belge va verser dans le dossier d’instruction environ deux cents classeurs afin de mieux comprendre le déroulement des évènements qui ont débouché sur l’homicide de Patrice Lumumba, rapporte RFI.
Pour le parquet, cela permettra de vérifier si ces documents ne contiennent pas des éléments jusqu’ici inconnus. Cette décision suscite l’espoir de voir des documents classés jusqu’ici secrets révéler l’implication de la Belgique dans l’assassinat de l'homme politique.
Toutefois, les auditions des deux seuls inculpés encore vivants, Etienne Davignon et Jacques Brasinne de la Buissière resteront secrètes. Pour Juliane Lumumba, fille de l’ancien dirigeant, cette décision ne passe pas.
"Les deux seules personnes qui sont encore en vie et qui sont très âgées... Que leurs documents ne soient pas versés, cela me paraît un peu curieux [...]. Ça ne peut pas être positif. Positif pour qui ? Pas pour nous en tout cas. C’est occulter une partie encore de la vérité", a déclaré Me Lumumba.

Responsabilité reconnue par la Belgique

En 2001, la commission d’enquête belge avait établi que Bruxelles était impliqué dans le meurtre de Patrice Lumumba. En 2002, la ministre belge des Affaires étrangères, Louise Michel avait présenté au peuple congolais ses excuses pour le rôle de la Belgique dans sa mort.
Elle avait en outre reconnu que son pays avait fait preuve d’apathie et d'indifférence à l’égard du premier chef du gouvernement congolais indépendant. Le 2 décembre 1960, Patrice Lumumba avait été arrêté par les troupes du colonel Mobutu avant d’être torturé puis assassiné.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала