Manger après cette heure est mauvais pour la santé, selon une étude

Un petit-déjeuner - Sputnik Afrique, 1920, 05.10.2022
S'abonnerTelegram
Grignoter après 22 heures peut vous rendre plus affamé le lendemain et accroître le risque d'obésité en ralentissant le métabolisme, d'après des chercheurs américains.
Ceux qui prennent leur dernier repas après 22 heures sont susceptibles de grossir, indique une étude menée par des chercheurs de l’Université de Harvard et publiée dans la revue Cell Metabolism.
Les spécialistes ont tiré ces conclusions après l’analyse des données de 16 patients en surpoids ou obèses âgés de 20 à 60 ans. Les personnes ayant mangé aux alentours de 22 heures brûlaient moins de calories le jour suivant par rapport à ceux qui avaient pris leur dernier repas à 18 heures.

Plus affamé le lendemain

En outre, ces patients avaient des niveaux inférieurs de leptine, appelée souvent "hormone de la satiété", et se sentaient plus affamés.
"Manger quatre heures plus tard fait une différence significative pour notre niveau de faim, la façon dont nous brûlons des calories après avoir mangé et la façon dont nous stockons les graisses", a indiqué l'auteur principal de l'étude, le Dr Nina Vujović.

Le grignotage, un phénomène qui gagne du terrain

Une enquête menée en 2021 par l'International Food Information Council Survey a montré qu'environ 60% des personnes âgées de 18 à 80 ans mangeaient après 20 heures.
Un sondage réalisé en 2019 par la marque de crème glacée Nightfood a révélé que 83% des Américains grignotent au moins un soir par semaine, et 20% tous les soirs.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала