RDC: des braconniers demandent une rançon pour 3 bébés chimpanzés sous peine de les décapiter

© Sputnik . Alexey Malgavko / Accéder à la base multimédiaUn bébé chimpanzé (image d'illustration)
Un bébé chimpanzé (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 29.09.2022
S'abonnerTelegram
Trois jeunes chimpanzés ont été volés début septembre dans un sanctuaire animalier en RDC, une première. Les kidnappeurs demandent une rançon à six chiffres pour les libérer.
Un gang a kidnappé, le 9 septembre dernier en pleine nuit, trois jeunes chimpanzés d'un centre spécialisé dans le sud de la République démocratique du Congo.Les malfaiteurs demandent une rançon à six chiffres pour les libérer.
Les kidnappeurs ont envoyé au refuge des vidéos pour prouver que les primates, nommés Monga, César et Hussein, étaient encore en vie. Ils menacent de les décapiter si le sanctuaire, JACK (Jeunes animaux confisqués au Katanga), ne leur paie pas l'argent voulu.
L'un des animaux y est montré attaché par des cordes, les bras au-dessus de la tête. Les fondateurs du sanctuaire reçoivent également des menaces de mort.

Un métier à risque

Il s'agit du premier cas de rançon jamais enregistré impliquant un singe. Les cadenas n’ont pas été forcés, ce qui pose des questions sur la complicité de personnes travaillant dans le refuge. Celui-ci a déjà été la cible d'attaques, les locaux ont été incendiés en 2006 et 2015. "Quand on lutte contre le braconnage, on dérange un réseau mafieux très organisé", a indiqué au Monde le Lyonnais Franck Chantereau, fondateur du sanctuaire, installé en RDC depuis 1994.

Une espèce prisée par les braconniers

Le marché noir inclut notamment le trafic de chimpanzés, qui rapporte plus de 22 milliards de dollars par an. Des collectionneurs, surtout en Asie et aux Émirats arabes unis, commandent des parties de corps et des animaux vivants. Les jeunes chimpanzés sont vendus 11.000 dollars, précise le magazine Geo. Pour capturer un bébé chimpanzé, les braconniers tuent généralement toute sa famille.
En RDC, l’une des principales réserves mondiales de primates, mais aussi à l’échelle mondiale, la population de singes a considérablement baissé ces dernières décennies. Elle a baissé, mondialement, à entre 171.000 et 300.000 chimpanzés contre 2 millions au début du XXe siècle, selon le WWF.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала