Les gorilles propulsent les revenus du secteur touristique au Rwanda

© AFP 2022 SIMON MAINAUne gorille des montagnes avec son bébé
Une gorille des montagnes avec son bébé - Sputnik Afrique, 1920, 28.09.2022
S'abonnerTelegram
Les étrangers venus au Rwanda admirer les gorilles en 2021 ont assuré la hausse des revenus du tourisme de 25% par rapport à l'année précédente. Bien qu'il s'agisse d'un bon signe, il reste encore du chemin à parcourir pour retrouver les niveaux d’avant la crise du Covid-19.
Les gorilles sont un moteur économique. Selon le rapport annuel 2021 du Rwanda Development Board (RDB), les revenus du tourisme dans le pays ont augmenté de 25% par rapport à l’année précédente grâce aux grands singes.
Ce sont les 380 gorilles qui vivent dans le parc national des volcans qui ont une nouvelle fois profité aux caisses du pays. En effet, 512.000 touristes ont acheté des permis pour pouvoir visiter le parc. La somme totale des rentrées d’argent s’élève à 164 millions de dollars pour 2021 contre 131 millions pour l’année précédente.
Toutefois, ces chiffres restent loin de ceux enregistrés avant la pandémie de Covid-19. En 2019, le tourisme avait généré un profit de 498 millions de dollars. Les visiteurs affluaient généralement du reste de l’Afrique et plus particulièrement du Kenya et du Nigeria.

Une population qui augmente

Après avoir été en danger critique d’extinction jusqu’en 2018, la population de gorilles est en augmentation au Rwanda. Si dans les années 1980, on comptait 250 individus dans le pays, le recensement réalisé en 2015 a établi leur nombre à 1.063.
Une sécurité renforcée et l’implication des communautés qui vivent à proximité du parc ont permis ces avancées. De plus, 10% des revenus du tourisme au Rwanda sont reversés aux habitants sous forme de projets et 5% via un projet de compensation.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала