- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Référendums d'adhésion à la Russie: qu'en pensent les résidents des territoires concernés?

© Sputnik . Dmitri Makeїev Ville de Kherson, été 2022, image d'illustration
Ville de Kherson, été 2022, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 20.09.2022
S'abonnerTelegram
Quel est l’état d’esprit des habitants du Donbass en prévision des référendums d'adhésion à la Russie? Voici ce qu’en disent deux études sur le sujet.
Les habitants du Donbass en ont assez. Ce mardi 20 septembre en l’espace de quelques heures, les autorités des Républiques populaires de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR), ainsi que les administrations militaires et civiles des régions de Kherson et de Zaporojié, ont annoncé leur intention d’organiser des référendums sur l’adhésion à la Russie.
Sputnik fait une revue de détail de deux sondages d'opinion publique des habitants de ces territoires sur la question.

Le "oui" prévaut majoritairement

L'institut de sondage INSOMAR a mené une enquête téléphonique auprès des habitants des régions de Zaporojié et de Kherson, des LNR et DNR.
La majorité des répondants se sont dits prêts à voter sur la question de l'appartenance territoriale. La plus grande volonté à participer au référendum vient des habitants des Républiques populaires, qui ont été régulièrement pilonnées par Kiev depuis 2014: 80% dans la DNR et 83% dans la LNR. Quant aux régions, 72% pour Zaporojié et 65% pour Kherson.
Mais quelles seraient leurs réponses? Encore une fois, les sondés des républiques sont plus inclinés à dire "oui" au rattachement à la Russie: 91% pour la DNR, 90 pour LNR, 80% pour Zaporojié et pour Kherson.
La réponse pour devenir un État séparé varie entre 4 et 5% pour tous les territoires. 5% des répondants des LNR et DNR n'ont pas pu trancher la question, tandis que ce chiffre est à 14 et 11% pour Zaporojié et pour Kherson respectivement. Le désir de rester Ukrainien n'est presque pas manifesté: 0% pour les républiques, 2% pour Zaporojié et 4% pour Kherson.
Au total, 1.000 répondants ont été interrogés dans chaque territoire, l'erreur marginale est de 3,1%.

La deuxième enquête donne des résultats similaires

Les résultats du sondage de l'Institut républicain des études socio-politiques de Crimée (RIPSI) font écho à l'enquête d'INSOMAR.
Interrogés sur la question, la majorité des répondants en DNR (86%), LNR (87%), dans les régions de Kherson (72%) et de Zaporojié (72%) y participeraient volontiers.
La volonté à adhérer à la Russie varie entre 94% (DNR) et 80% (la région de Kherson).
Le soutien de la population à l'idée de rester en Ukraine se situe au niveau de l'erreur statistique, de 1 à 2%, en LNR il est de 0%.
993 personnes ont été interrogées dans chaque territoire outre la région de Kherson (1.000 répondants). Les sondages ont été effectués les 13 et 14 septembre par appel téléphonique. La marge d'erreur est de 2,1%.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала