La guerre d’Algérie et la traite négrière négligées au profit de la Shoah à l'école?

© Photo Pexels/Katerina HolmesEn classe, image d'illustration
En classe, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 19.09.2022
S'abonnerTelegram
14% des jeunes Français refusent de voir le génocide des Juifs enseigné à l'école, d’après une étude Ifop pour le JDD. Pour 34% d'entre eux, ce crime est présent outre mesure dans les programmes. Il serait privilégié aux autres drames comme la traite négrière ou bien la guerre d’Algérie.
Un jeune sur trois en France (34%), estime que la Shoah est "trop abordée dans les programmes scolaires au détriment d’autres événements tels que la guerre d’Algérie ou la traite négrière". C’est ce que relate une étude récurrente Ifop concernant "le regard des jeunes sur la Shoah" réalisée pour le Journal du Dimanche (JDD) et l’Union des étudiants Juifs de France (UEJF).
En 2020, ce chiffre était un peu plus important, 35% des sondés ayant jugé que la Shoah était trop abordée.

La Shoah trop enseignée?

Selon l'étude, 86% des sondés ont "entendu parler" de la Shoah, et ils sont à 93% à avoir suivi une scolarité normale. 71% ont entendu parler du génocide des Arméniens de 1915 et 1916, et 49% de celui des Tutsis au Rwanda en 1994.
Cependant, 20% d'entre eux expriment des critiques concernant "la place trop importante" accordée à la Shoah par rapport à d'autres tragédies. 18% des jeunes remettent en cause certains aspects du génocide, comme l'existence des chambres à gaz, et 14% refusent même de voir la Shoah enseignée.
En outre, 56% des sondés affirment que "la Shoah est utilisée par l’État d’Israël pour justifier sa politique vis-à-vis des Palestiniens".Ce chiffre monte à 80% chez les musulmans.
Le sondage a été réalisé du 7 au 13 septembre 2022 auprès de 802 personnes âgées de 15 à 24 ans.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала