Tensions Kirghizstan-Tadjikistan: Poutine prêt à fournir de l’aide pour "assurer la stabilité"

© Sputnik . Pavel Byrkine / Accéder à la base multimédiaVladimir Poutine (archive photo)
Vladimir Poutine (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 18.09.2022
S'abonnerTelegram
En discutant la question des tensions à la frontière avec ses homologues kirghiz Sadyr Japarov et tadjik Emomali Rakhmon, le Président russe les a appelés à ne pas recourir à la violence. Il a proposé sa médiation "pour assurer la stabilité dans la région".
La Russie est prête à contribuer à la stabilisation de la situation à la frontière entre le Tadjikistan et le Kirghizstan, a déclaré ce dimanche 18 septembre Vladimir Poutine lors des conversations téléphoniques avec les chefs de ces États.
"Vladimir Poutine a confirmé que la Russie était prête à fournir l'assistance nécessaire pour assurer la stabilité dans la région frontalière entre le Kirghizstan et le Tadjikistan", dit le communiqué officiel.
Selon la source, il est convenu de poursuivre les contacts.

Un appel à éviter l’escalade

En outre, le Président russe a appelé les pays concernés à éviter l’escalade et à prendre des mesures pour "résoudre la situation uniquement par des moyens pacifiques".
Des tensions armées entre des gardes tadjiks et kirghizes ont commencé le 14 septembre sur tout le périmètre de la frontière commune entre les deux pays.
Les chefs des États susdits ont convenu le 16 septembre d’un cessez-le-feu. Cependant, les combats ont repris dans la soirée même et se sont poursuivis le 17 septembre sur certaines parties de la frontière.
Le Kirghizstan et le Tadjikistan se sont accusés mutuellement.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала