"Si je pouvais remonter le temps, je choisirais le Sénégal": Évra regrette son choix de footballeur

© Sputnik . Anton Denisov / Accéder à la base multimédial’ancien défenseur et capitaine de Manchester United Patrice Evra
l’ancien défenseur et capitaine de Manchester United Patrice Evra - Sputnik Afrique, 1920, 18.09.2022
S'abonnerTelegram
L’ancien international français Patrice Évra a avoué qu’il choisirait le Sénégal s’il devait reprendre sa carrière de footballeur à zéro. Ce n’est pas le premier dont le cœur balance de la sorte.
Patrice Évra a lancé un pavé dans la mare en déclarant regretter d’avoir joué pour l’équipe de France, rapporte Sports Brief. L’ancien arrière gauche a confessé qu’il aurait préféré porter le maillot du Sénégal, lors d’une entrevue avec le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo.
"Si je pouvais remonter le temps, je choisirais de représenter mon pays natal, le Sénégal, au lieu de la France. L'une des douloureuses leçons que j'ai apprises avec ce choix est que lorsque vous jouez bien et que vous gagnez, vous êtes célébré en tant que Français; lorsque l'équipe perd, vous êtes désigné comme Sénégalais", a-t-il ainsi déclaré.
Né à Dakar mais ayant grandi en France, Patrice Évra a ainsi appelé à encourager la jeune génération de joueurs africain, afin qu’elle sache "qu’elle peut réussir dans son propre pays".
Le défenseur, qui a passé ses plus belles années sous les couleurs de Manchester United, rêve désormais qu’une "équipe africaine gagn[e] un jour la Coupe du monde". Les formations du continent n’ont encore jamais dépassé les quarts de finale.

Vague d’indignation

Les propos du joueur ont provoqué diverses réactions sur les réseaux sociaux. L’ancien candidat à la présidentielle Éric Zemmour, a ainsi souligné que la France avait offert une formation au défenseur gauche, et l’avait acclamé dans ses réalisations, mais que cela n’avait visiblement pas suffi à en "faire un Français".
Certains ont également opposé l’attitude de Patrice Évra avec celle du milieu de terrain britannique David Beckham, lequel a fait plusieurs heures de queue pour aller rendre un dernier hommage à la souveraine de son pays, la reine Elizabeth II, ce vendredi.
Patrice Évra n’est pourtant pas le premier à admettre que son cœur balance entre l’équipe de France et la sélection de son pays natal. Karim Benzema avait déjà tenu un discours similaire en 2006, déclarant que l’Algérie était son pays et qu’il jouait pour les Bleus "plus pour le côté sportif".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала