Un autre pays pourrait bientôt rejoindre le système de paiement russe Mir

© Sputnik . Alexey Filippov / Accéder à la base multimédiaDes cartes Mir
Des cartes Mir - Sputnik Afrique, 1920, 17.09.2022
S'abonnerTelegram
Le système de paiement Mir prend de l’ampleur dans certaines zones du monde. Les propriétaires de ces cartes, déjà utilisées dans 11 pays, pourraient bientôt pouvoir les employer au Sri Lanka. Les négociations sont en cours.
Acceptées déjà dans 11 pays, les cartes Mir pourraient bientôt être introduites au Sri Lanka.
Les autorités sri-lankaises discutent de la possibilité d'adhérer au système russe, a déclaré à Sputnik le ministre local des Transports, Bandula Gunawardana.
Selon lui, les discussions se déroulent par l’intermédiaire des banques centrales.
"Notre ambassade débat la question, car je sais que les Russes veulent qu'il soit plus facile pour eux de payer par carte au Sri Lanka… Nous allons essayer de trouver un moyen, d'obtenir l'approbation de notre banque centrale et après cela, ce sera possible", a-t-il expliqué.
"Il pourrait y avoir un progrès à ce sujet dans un avenir proche", a-t-il dit.

Le fonctionnement de Mir

Sanctionnant la Russie, les systèmes de paiement Visa et Mastercard ont suspendu en mars dernier leurs activités au sein de ce pays. Cela a rendu les transactions internationales plus compliquées, car les détenteurs des cartes délivrées en Russie ne peuvent pas s’en servir à l’étranger. Depuis, le système Mir a pris son essor. Les cartes sont désormais utilisables dans ces pays: la Turquie, le Vietnam, l’Arménie, la Corée du Sud, l’Ouzbékistan, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie.
Mais bientôt, certains autres pays pourraient l’accepter, à savoir la Thaïlande, la Birmanie, Bahreïn, Cuba, le Venezuela, l’Iran, l’Éthiopie, l’Azerbaïdjan, la Chine, l’Égypte, les Maldives et le Nigeria.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала