"Terrifiant, il fait peur à l’Otan": de nouveaux détails sur le futur chasseur russe MiG-41

© Sputnik . Evguéni Odinokov / Accéder à la base multimédiaDes chasseurs-intercepteurs MiG-31bm lors d'une défilé militaire, prédecesseur du Mig-41 (archive photo)
Des chasseurs-intercepteurs MiG-31bm lors d'une défilé militaire, prédecesseur du Mig-41 (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 07.09.2022
S'abonnerTelegram
Doté de missiles hypersoniques, le futur chasseur russe MiG-41 pourrait devenir un "assassin imparable" de toute cible. Il pourrait détruire les chasseurs américains F-22 et F-35, ainsi que des missiles balistiques, de croisière, des drones et même des satellites volant à basse altitude, ont estimé des spécialistes militaires russes.
Depuis quelques années, la Russie élabore un nouveau chausseur supersonique baptisé MiG-41, capable d’opérer dans l’espace et de voler à une vitesse avoisinant le niveau hypersonique. De nouveaux détails sur ses caractéristiques ont été avancés par des spécialistes militaires russes.
"Terrifiant, il fait peur à tout le bloc de l’Otan. Comme sa vitesse dépasse celle des missiles antiaériens, cet avion représente un danger particulier. Si jamais il est équipé de missiles hypersoniques, il deviendrait alors un assassin imparable pour toute cible", a expliqué le général Vladimir Popov, expert militaire, à la Gazeta.Ru.
Les armes seraient installées à l’intérieur de l’appareil, à la différence de ses prédécesseurs qui les portent sur des pylônes, poursuit le militaire. Enfin, il sera équipé d’un système de repérage radioélectrique puissant.
L’aéronef pourrait transporter jusqu’à neuf tonnes d’armements dont des missiles à grande portée, susceptibles d’être lancés sans attribution de cibles. Autrement dit, il pourrait constituer en lui-même un "point de commandement volant", a noté l’expert militaire Vladislav Charyguine, toujours auprès de Gazeta.Ru.

Ses cibles

"L’objectif principal du chasseur en élaboration est la détection et l’élimination des missiles balistiques et de croisière, de divers drones (y compris les satellites mis en orbite qui volent à basse altitude)", a noté M. Charyguine.
Selon lui, l’avion pourrait donc abattre les chasseurs américains F-22 et F-35 et serait capable de détruire les cibles aériennes détectées à une distance allant jusqu’à 280 kilomètres grâce à une antenne réseau à commande de phase. Aucun autre avion du monde ne possède la version complète d’une telle antenne, a souligné le spécialiste.

Armé du Kinjal

D’autres experts estiment également qu’il puisse être doté du Kinjal, missile aéro-balistique air-sol hypersonique, capable d’atteindre la vitesse de 10 Mach ainsi que de changer de trajectoire au cours de son vol sur le plan horizontal comme vertical, ce qui le rend presque impossible à intercepter.
La vitesse de l’aéronef pourrait atteindre 4-5 Mach, soit plus de 6.000 km/h, soulignait en 2018 le directeur du groupe MiG, Ilya Tarassenko.
En janvier 2021, le constructeur aéronautique a annoncé le début des travaux de construction et d’expérimentation du chasseur.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала