La RCA se tournerait vers la Russie pour résoudre sa crise des carburants

© AFP 2022 ALEXIS HUGUETLa MINUSCA en Centrafrique, 2020
La MINUSCA en Centrafrique, 2020 - Sputnik Afrique, 1920, 07.09.2022
S'abonnerTelegram
Selon le portail Ndjoni Sango, le Premier ministre centrafricain Félix Moloua viendra en septembre à Moscou pour négocier la fourniture de carburant russe. Le pays fait face à une crise des hydrocarbures qui contribue à limiter l'accès humanitaire.
Depuis quelques mois, la Centrafrique connaît des difficultés d’approvisionnement en matière d’hydrocarbures qui affectent durement le quotidien des populations et freinent les opérations humanitaires. Afin de permettre à la République de mettre fin à ce problème, le pays compte s’adresser à la Russie, rapporte le portail Ndjoni Sango.
Se référant à ses sources proches de la primature centrafricaine, le média indique que le chef du gouvernement centrafricain prévoit de venir en Russie pendant ce mois de septembre afin de "négocier directement auprès de Moscou le ravitaillement en carburant".

Une crise s’ajoute à l’autre

Le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a annoncé le 19 août dans une note d'information que 3,1 millions de personnes, soit environ 63% de la population centrafricaine, avaient besoin d'aide humanitaire. Mais, à cause de la pénurie de carburant qui perdure dans l'ensemble du pays, l'accès humanitaire a été restreint.
"La pénurie de carburant ajoute une crise à la crise. Il est vital pour les familles qui dépendent de l’aide pour survivre que le carburant pour la réponse humanitaire soit fourni d’urgence et réponde aux besoins opérationnels", avait alerté encore en juillet dernier le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC).
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала