La Russie et l’Iran pourront bientôt faire du commerce sans utiliser le dollar

© Sputnik . Vladimir SerguieevL’Angola n’écarte pas la possibilité de rejoindre le système russe de paiement Mir
L’Angola n’écarte pas la possibilité de rejoindre le système russe de paiement Mir - Sputnik Afrique, 1920, 31.08.2022
S'abonnerTelegram
Les banques centrales russe et iranienne mènent des négociations sur les modalités d’intégration de leurs systèmes de paiements Mir et Shetab, rapporte le ministre russe des Affaires étrangères. La reconnaissance devrait être réalisée "assez tôt", ouvrant la possibilité aux deux pays de faire des transactions dans leurs devises nationales.
Sanctionnés par les États-Unis, la Russie et l’Iran sont sur la voie de reconnaître leurs systèmes de paiements Mir et Shetab. Cette démarche permettra à ces pays d’effectuer des transactions dans leurs monnaies nationales sans utiliser le dollar.
"Les banques centrales des deux pays négocient les modalités de la reconnaissance mutuelle de Mir et Shetab. Nous avons convenu de la feuille de route qui devrait nous amener à ce résultat. Je suis certain que cela se réalisera assez tôt", a déclaré ce 31 août le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une conférence tenue avec son homologue iranien.
"De bons accords" ont été obtenus concernant les aspects techniques", a ajouté le chef de la diplomatie iranienne Hossein Amir Adbollahian.
En août, l’Iran a indiqué disposer des infrastructures nécessaires pour connecter les deux systèmes d’ici "quelques mois". L’intention d’abandonner le dollar dans les échanges commerciaux russo-iraniens a été évoquée à maintes reprises par les autorités russes et iraniennes.
C’est aussi avec l’Inde que la Russie s’attend à une reconnaissance mutuelle des systèmes de paiement et à l’augmentation des transactions en devises nationales.

Où Mir fonctionne-t-il?

Les cartes Mir, en dehors de la Russie, sont maintenant utilisables dans différents pays: l'Abkhazie, l'Arménie, la Biélorussie, la Bulgarie, Chypre, les Émirats arabes unis, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l'Ossétie du Sud, l'Ouzbékistan, le Tadjikistan, la Turquie et le Vietnam. Les négociations sont en cours également avec plusieurs pays, dont l’Azerbaïdjan, Bahreïn, la Chine, Cuba, l’Égypte, l’Indonésie, les Maldives, le Nigeria et la Thaïlande.
Dans le cadre des sanctions occidentales, de grandes banques russes ont été déconnectées du réseau SWIFT et des systèmes de paiement Visa et Mastercard. Cette démarche a rendu les transactions internationales plus compliquées. Les détenteurs de cartes Visa et Mastercard délivrées en Russie ne peuvent pas s’en servir à l’étranger.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала