Sanctionner ou non: la Serbie se précise sur sa politique envers la Russie

© Sputnik . Sergey Mamontov / Accéder à la base multimédiaAleksandar Vucic
Aleksandar Vucic  - Sputnik Afrique, 1920, 30.08.2022
S'abonnerTelegram
La Serbie n'entend pas changer sa position sur les sanctions antirusses, Belgrade ne les soutient toujours pas. Selon Aleksandar Vucic, Belgrade a ses convictions malgré la pression.
À la différence de ses voisins européens, la Serbie n'impose toujours pas de sanctions contre la Russie depuis plus de six mois qu’elles s’appliquent et ne pense pas changer sa politique, a déclaré le Président serbe.
"Nous faisons preuve de sérieux, nous sommes fermes et montrons que nous avons des convictions. C'est notre politique, pour le moment nous n'envisageons pas de la changer, et je pense qu'elle s'est avérée raisonnable, quelle que soit la pression", a indiqué Aleksandar Vucic.
Et d’ajouter avec ironie que s’il fallait recueillir tous les exemples de pressions extérieures auxquelles Belgrade a résisté au cours de ces six derniers mois, "ce serait un roman de cinq livres".

Pas de sanctions malgré les pressions de l’UE

Depuis le début du conflit en Ukraine, la Serbie a toujours refusé de s’aligner sur les sanctions occidentales. Bruxelles a pourtant sermonné plusieurs fois Belgrade, qui attend depuis plusieurs années dans l’antichambre européenne en vue d’une adhésion.
Début juillet, le Parlement européen avait encore fait pression sur la Serbie dans un rapport, pour qu’elle fasse concorder ses positions avec celles des États membres.
Belgrade continue notamment d’acheter des hydrocarbures à Moscou et a même renouvelé ses contrats sur le gaz russe pour trois ans, fin mai.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала