"On ne peut pas étrangler la Russie": ces propos de Gorbatchev qui résonnent encore

© Sputnik . Iouri Somov / Accéder à la base multimédiaMikhaïl Gorbatchev sur la place Rouge de Moscou (photo d'archives)
Mikhaïl Gorbatchev sur la place Rouge de Moscou (photo d'archives) - Sputnik Afrique, 1920, 30.08.2022
S'abonnerTelegram
Le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev, considéré comme le père de la perestroïka, est mort en Russie. Sputnik a recueilli quelques-unes de ses déclarations marquantes.
La présidence de Mikhaïl Gorbatchev, décédé ce 30 août à Moscou, a été marquée par des événements géopolitiques importants: la fin de la guerre froide, le retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan, l'effondrement de l'Union soviétique. Voici quelques déclarations faites par l'unique Président de l'URSS.

Relations Russie-Occident

"J'ai l'impression que l'Occident, les États-Unis et l'Europe, étaient heureux quand la Russie étaient couchée face contre terre. Mais la Russie ne peut pas rester couchée face contre terre. On ne peut pas étrangler la Russie", a indiqué M.Gorbatchev au Los Angeles Times, 4 mars 2004.

Au terme d’une année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19, Mikhaïl Gorbatchev, a rappelé la nécessité de rétablir le dialogue entre les grandes puissances, déplorant que la confiance entre elles soit "brisée".
"Beaucoup de choses devront repartir de zéro. Je pense que la Russie est favorable au dialogue. Et je sais que beaucoup en Occident pensent également que l’état actuel des choses ne peut être prolongé plusieurs années, voire plus", a-t-il déclaré.
En s’exprimant sur la prorogation du traité New Start sur les armes nucléaires stratégiques, le dernier dirigeant de l’URSS a mis en avant l’importance de maintenir la paix via des rencontres et la conclusion d’accords.

Chute de l'URSS

Dans une interview accordée au Times, Mikhaïl Gorbatchev a affirmé que "le monde serait meilleur" si l'URSS ne s’était pas effondrée.
"Je pense que le monde serait meilleur. Il serait plus stable, plus sûr, plus juste", estime-t-il.

Avenir de la Russie

"Défendre les principes de la démocratie et de l'État de droit, éliminer toute possibilité d'usurpation du pouvoir, les actions aventureuses - cela devrait toujours être la préoccupation de la société et de l'État. Je crois que la voie démocratique du développement de la Russie est la seule correcte, que ce n'est que sur cette voie que notre pays pourra se développer et résoudre tous les problèmes" (déclaration faite le 18 août 2021, à l'occasion du 30e anniversaire du putsch de 1991).

Les États-Unis ont besoin d'une restructuration

"Les Etats-Unis ont aussi besoin de leur propre perestroïka", a déclaré M.Gorbatchev le 24 mars 2003 suite à l'invastion des États-Unis et de leurs alliés en Irak.

"[Les États-Unis] ont été frappés d'arrogance. Ils se sont proclamés vainqueurs de la guerre froide. Pourtant nous avons œuvré ensemble pour l'arrêt de la confrontation et de la course aux armements nucléaires dans le monde. Non, les "vainqueurs" ont décidé de construire un nouvel Empire. C'est de là qu'est venue l'idée de l'élargissement de l'OTAN", a noté l'ex-dirigeant soviétique dans une interview au Sunday Times, 22 mai 2016.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала