Le Pen accuse Macron de mentir sur les causes de la crise économique

© Sputnik . Kristina Afanassieva / Accéder à la base multimédiaMarine Le Pen
Marine Le Pen - Sputnik Afrique, 1920, 25.08.2022
S'abonnerTelegram
Marine Le Pen a accusé Emmanuel Macron de se cacher derrière l’excuse du conflit ukrainien pour masquer son propre bilan économique.
Macron continue d’essuyer les foudres de l’opposition suite à ses propos sur la "fin de l’abondance" en France. Après une partie de la gauche, c’est désormais au tour de Marine Le Pen de fustiger l’intervention aux accents alarmistes du chef de l’État.
L’ancienne dirigeante du RN a ainsi accusé le Président d’instrumentaliser le conflit en Ukraine pour mieux masquer ses propres erreurs économiques et faire passer la pilule de l’austérité.
"La crise économique qui frappe la France ne date pas de cet été. Elle ne date pas de la guerre en Ukraine. Emmanuel Macron a menti en cachant la vérité aux Français et aujourd’hui, il annonce l’austérité", a ainsi déclaré Marine Le Pen sur Twitter.
De semblables critiques avaient déjà été formulées par de député Éric Ciotti (LR) le 22 août. L’élu avait ainsi reproché au Président de la République de "mettre sous la responsabilité du conflit ses fautes intérieures".

"Fin de l’abondance"

Emmanuel Macron a déclenché un tollé lors d’un récent Conseil des ministres, en annonçant une période de "grands bouleversements" qui allait signer la fin de "l’abondance" et de l’"insouciance" en France.
De nombreux responsables politiques lui avaient alors rappelé que le pays tanguait déjà sérieusement en matière économique.
Le communiste Fabien Roussel avait notamment souligné que près de 10 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté en France, "à cause de l'insouciance du Président Macron et de la prédation des riches". Alors que l’eurodéputé Gilbert Collard avait assimilé les mises en garde du chef de l’État à de l’"insolence".
Un peu plus tôt ce mois-ci, Emmanuel Macron avait également suscité l’incompréhension en appelant les Français à "payer le prix de la liberté" dans le sillage du conflit en Ukraine.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала