La Chine œuvre pour le développement des chaînes d’approvisionnement en Afrique

© AP Photo / Lintao ZhangForum de coopération entre l'Afrique et la Chine
Forum de coopération entre l'Afrique et la Chine - Sputnik Afrique, 1920, 24.08.2022
S'abonnerTelegram
Les entreprises chinoises resserrent leurs liens avec l’Afrique ce qui permet de développer les chaînes d’approvisionnement sur le continent, affirme un rapport officiel chinois. Pékin comme Moscou mesure le potentiel économique de l’Afrique.
Une coopération plus étroite entre la Chine et l’Afrique est bénéfique aux chaînes d’approvisionnement sur ce continent, souligne un récent rapport du China-Africa Business Council consacré aux investissements et livraisons de produits chinois en Afrique.
Les chaînes d’approvisionnement font face à de nombreux obstacles, depuis les maladies jusqu’aux conflits régionaux en passant par les problèmes logistiques. Mais l’Afrique reste un marché prometteur pour les entités chinoises souhaitant investir dans les chaînes d'approvisionnement, précise le document.
L’étude appuie encore sur l’importance des Nouvelles routes de la soie (projet Ceinture et route) dans les échanges entre la Chine et les pays du continent africain. L’initiative, qui cherche à développer les liaisons maritimes et ferroviaires entre la Chine et l’Europe, en passant particulièrement par la Russie et l’Asie centrale, a aussi des répercussions sur l’Afrique et ses infrastructures.
Les entreprises chinoises ont contribué au développement des chaînes d’approvisionnement africaines dans les domaines de l'agriculture et du commerce électronique, indique encore le rapport, qui appelle entreprises et gouvernements à poursuivre les échanges.

Un continent à fort potentiel

La Russie, comme la Chine, a récemment témoigné de ses sympathies envers l’Afrique. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait d’ailleurs effectué une tournée sur le continent fin juillet, se rendant notamment en Égypte, au Congo et en Éthiopie.
À cette occasion, le haut responsable avait affirmé que l’Afrique prendrait une place de plus en plus importante dans la politique étrangère de la Russie.
Sur le plan économique, Moscou pourrait trouver en Afrique de nouveaux débouchés pour ses produits agricoles, révélait une récente étude du ministère de l’Agriculture russe. Les céréales, le lait et la viande pourraient ainsi trouver preneur dans certains pays africains, qui cherchent de leur côté à atténuer les pénuries
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала