Séoul et Washington entament des exercices militaires conjoints

© AFP 2022 JUNG YEON-JEsoldats US à Pyeongtaek
soldats US à Pyeongtaek - Sputnik Afrique, 1920, 22.08.2022
S'abonnerTelegram
Les manœuvres "Ulchi Freedom Shield" marquent la reprise des entraînements de grande ampleur entre forces américaines et sud-coréennes après un arrêt en raison de la pandémie du Covid-19.
Les États-Unis et la Corée du Sud ont entamé, lundi, leurs exercices militaires conjoints les plus importants depuis 2018, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense.
"L'importance de cet exercice conjoint est de refonder l'alliance entre la Corée du Sud et les États-Unis et de consolider la structure de défense commune en banalisant (...) les exercices conjoints et les entraînements sur le terrain", a indiqué le ministère sud-coréen de la Défense.
Ces manœuvres, prévues du 22 août au 1er septembre, comportent habituellement des exercices faisant intervenir l'aviation, des bâtiments de guerre, des chars d'assaut et des dizaines de milliers de soldats.
Lors d'une réunion tenue récemment, les deux parties s'étaient mises d'accord pour "élargir la portée et l'ampleur des exercices militaires et des entraînements conjoints" face au nombre croissant de tests de missiles nord-coréens.
"Ce programme commencera par les manœuvres Ulchi Freedom Shield, afin de renforcer la préparation commune" aux opérations militaires des deux armées, avaient-ils indiqué dans une déclaration commune.
Les deux pays mènent depuis longtemps des exercices militaires en commun qu'ils qualifient de défensifs.
Les manœuvres "Ulchi Freedom Shield" interviennent dans un contexte de craintes quant à un éventuel septième essai nucléaire de la part de Pyongyang.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала