La diplomatie russe avertit l'Otan des conséquences si elle ignore les "lignes rouges"

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Accéder à la base multimédiaLe ministère russe des Affaires étrangères
Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik Afrique, 1920, 22.08.2022
S'abonnerTelegram
Dans le contexte de l'aggravation de la crise ukrainienne, il est primordial d’éviter une nouvelle escalade vers un affrontement militaire entre puissances nucléaires avec des conséquences désastreuses, avertit un haut diplomate russe.
Le postulat selon lequel toute guerre entre puissances nucléaires est inadmissible a acquis une importance supplémentaire dans le contexte de la crise ukrainienne, a déclaré Sergueï Riabkov, vice-ministre russe des Affaires étrangères, dans une interview au quotidien russe Izvestia publiée ce 22 août.

"L'une des tâches les plus importantes dans ce contexte est de maintenir l'adhésion de tous les pays du groupe des cinq pays nucléaires au postulat de l'inadmissibilité de toute guerre entre pays possédant des armes nucléaires. Avec l'aggravation de la crise ukrainienne à cause du régime de Kiev et de ses patrons occidentaux, ce message non seulement n'a pas perdu de sa pertinence, mais a acquis une signification supplémentaire", a-t-il avancé.

Pourtant, les agissements de l'Otan sont risqués et pourraient dégénérer en affrontements armés, prévient le vice-ministre.

"Le cours destructeur des pays de l'Otan pour ignorer nos "lignes rouges" et s'impliquer dans une confrontation avec la Russie en Ukraine, en équilibre au bord d'un conflit armé direct, est extrêmement risqué. Il est évident que cela est susceptible d’entraîner une nouvelle escalade, jusqu'à un affrontement militaire entre puissances nucléaires aux conséquences désastreuses. Ce scénario doit être évité", a-t-il poursuivi.

"Pas de place pour les fantasmes"

Sergueï Riabkov a abordé la question des risques nucléaires:

"L'utilisation d'armes nucléaires par la Russie n'est possible qu'en réponse à une attaque: pour la légitime défense dans des circonstances d'urgence. Il n'y a pas de place pour les spéculations ou les fantasmes ici".

La semaine dernière, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, évoquant également la question nucléaire, a déclaré que "d'un point de vue militaire, il n'est pas nécessaire d'utiliser des armes nucléaires en Ukraine pour atteindre les objectifs".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала