La sécheresse frappe les producteurs de coton et fait grimper les prix

© Sputnik . Utarbekov / Accéder à la base multimédiaCoton (image d'illustration)
Coton (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 21.08.2022
S'abonnerTelegram
Les ravages semés par les conditions météorologiques extrêmes sur pratiquement tous les plus grands fournisseurs de coton au monde ont fait grimper les prix de 30%, leur niveau le plus élevé depuis 2011, rapporte Bloomberg.
En Inde, le premier pays producteur de coton, les fortes pluies et les insectes ravageurs ont tellement réduit les cultures de coton que le pays doit importer. Une vague de chaleur en Chine suscite des inquiétudes quant à la prochaine récolte. Aux États-Unis, le plus grand exportateur de ce matériau de base, les ravages causés par la sécheresse risquent de réduire la production à son plus bas niveau depuis plus d'une décennie. Le Brésil, le deuxième plus grand exportateur, est aux prises avec une chaleur et une sécheresse extrêmes qui ont déjà réduit les rendements de près de 30%.
"Cette confluence d'événements météorologiques extrêmes provoqués par le changement climatique a fait grimper les prix du coton jusqu'à 30%. Plus tôt cette année, ils ont atteint leur niveau le plus élevé depuis 2011", signale Bloomberg.

Impact sur les coûts

Cette hausse menace d'augmenter les coûts, des t-shirts aux couches, en passant par le papier et le carton.
Selon Bloomberg, Jane Elfers, la PDG de Children's Place, une grande chaîne de magasins de vêtements et accessoires pour enfants, a décrit aux investisseurs la flambée des prix du coton comme "un énorme, énorme problème pour nous".

40% des terres semées en coton abandonnées aux USA

Le Wall Street Journal indique que les producteurs de coton du sud-ouest des États-Unis abandonnent des millions d'acres desséchés qu'ils ont plantés ce printemps, car la sécheresse a dévasté leur récolte.
Les prévisionnistes agricoles américains s'attendent à ce que les agriculteurs frappés par la sécheresse abandonnent plus de 40% des 12,5 millions d'acres (environ 5,06 millions d’hectares) qu'ils ont semés en coton.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала