Algérie: "scènes de désolation" après des incendies ayant fait une quarantaine de morts - images

© Photo Pexels/Adonyi GaborFeu, image d'illustration
Feu, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 18.08.2022
S'abonnerTelegram
Les pompiers en Algérie continuent jeudi de lutter contre des feux de forêt dans dans le nord et l'extrême est du pays, au milieu de "scènes de désolation", au lendemain de violents incendies qui y ont fait au moins 38 morts et plus de 200 blessés.
En Algérie, le bilan des morts dans les incendies dévastateurs s'élève à au moins 38 personnes, selon la Protection civile et les médias locaux qui ont aussi fait état de plus de 200 blessés.
Sur la route vers El Kala, près d'El Tarf, une ville de 100.000 habitants, "une tornade de feu a tout emporté en quelques secondes, la plupart des morts ont été encerclés alors qu'ils visitaient un parc animalier", a décrit à l'AFP un journaliste local.
Une équipe de l'AFP sur place a confirmé "d'importants dégâts dans le parc animalier, la mort d'une personne qui aidait les gens à fuir" et de "12 autres prises au piège dans un autocar" qui tentaient de repartir.
Le Premier ministre, Aymen Benabderrahmane, est arrivé jeudi matin à El Tarf, selon la télévision.

De nouveaux départs de feu redoutés

Les autorités redoutent "de nouveaux départs de feu à cause des vents violents", selon l'équipe AFP qui a constaté la fermeture de nombreuses routes.
Au total, 39 incendies ont ravagé 14 wilayas (départements) ces derniers jours, et un certain nombre étaient encore en cours jeudi. L'armée et la protection civile tentent d'en venir à bout avec des hélicoptères bombardiers d'eau.
Des images télévisées ont montré des habitants fuyant en courant leurs logements en flamme, des femmes portant leurs enfants dans les bras. Plus de 350 familles ont dû quitter leurs habitations.
Les autorités avaient affrété un avion bombardier d'eau russe Beriev BE 200, mais après être intervenu sur différents incendies, il a subi une panne et ne sera à nouveau opérationnel qu'à partir de samedi, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Kamel Beldjoud, mercredi soir.
Tous les ans, le nord de l'Algérie est touché par des feux de forêt, mais ce phénomène s'accentue d'année en année sous l'effet du changement climatique, qui augmente la probabilité des canicules et des sécheresses et par ricochet, des incendies.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала