- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

La Russie veut "voler" l’énergie de la centrale de Zaporojié? Moscou dézingue un média américain

© Sputnik . Konstantin Mikhaltchevski / Accéder à la base multimédiaLa centrale nucléaire de Zaporojié (archive photo)
La centrale nucléaire de Zaporojié (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 17.08.2022
S'abonnerTelegram
Les médias américains continuent à injecter des infox concernant la centrale nucléaire de Zaporojié, attribuant cette fois à la Russie l’intention d’en "voler" l’électricité, affirme le ministère russe des Affaires étrangères. Lequel s’alarme du fait que plusieurs millions d’Européens se retrouvent "en danger d’un cataclysme nucléaire".
Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi à un article publié dans le quotidien américain The Wall Street Journal.

"Les médias américains continuent de faire tourner le moteur de la désinformation. Cette fois, il est fait à la Russie un procès d’intention consistant à ˝voler˝ l’énergie ukrainienne", indique le commentaire mis en ligne par le ministère le 16 août sur son site officiel.

Publié dans le Wall Street Journal le 14 août, l’article, qui se réfère à des sources exclusivement ukrainiennes, faisait part de l’intention de la Russie de "voler l’électricité" produite par la centrale de Zaporojié en la déconnectant du réseau alimentant le reste du territoire ukrainien.

"Le niveau des analystes externes recrutés par les propagandistes locaux [pour commenter la situation autour de la centrale, ndlr] incite à l’ironie", poursuite le commentaire.

Ainsi, l’un des experts cités par le quotidien est un ancien responsable de l’ambassade américaine en Ukraine. Il prête à la Russie la volonté "d'annexer" les flux énergétiques, de "couper" les consommateurs ukrainiens de la centrale et de "vendre à des prix avantageux" l’électricité en spéculant sur la hausse des prix de l'énergie, écrit le ministère russe, qualifiant de "fantastique" la conclusion faite par ce "spécialiste" selon laquelle une telle "expropriation" déstabilisera davantage la situation sur les marchés énergétiques.
La diplomatie russe note "la dégradation complète des liens de causalité chez les auteurs de la publication".

Centrale prise pour cible

Ce mois-ci, les frappes visant la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporojié, contrôlée par les forces russes, se sont intensifiées; Kiev et Moscou s'en accusent mutuellement.

"Les forces armées ukrainiennes bombardent constamment la centrale de Zaporojié et les territoires adjacents, exposant l'ensemble du continent européen au risque d'une catastrophe nucléaire", avance le ministère, rappelant que la Russie avait déjà expliqué ses préoccupations lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu et avait appelé à l'envoi rapide d'une inspection de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le site.

De plus, l’installation hydroélectrique de Kakhovka -située dans la région de Kherson et liée à la centrale de Zaporoijé- a été également visée, insiste le ministère.

"En détruisant les infrastructures énergétiques, le régime de Kiev met en danger de cataclysme nucléaire plusieurs millions d’habitants du continent européen, encouragé par le laxisme de Washington", conclut le commentaire.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала