Embaucher moins d’hommes blancs? Rififi à la Royal Air Force britannique

© Flickr / UK Ministry of DefenceRoyal Air Force Typhoon FGR4 aircraft
Royal Air Force Typhoon FGR4 aircraft  - Sputnik Afrique, 1920, 17.08.2022
S'abonnerTelegram
L’armée de l’air britannique se retrouve au centre d’une polémique, suite à sa volonté de favoriser l’embauche de femmes et de personnes issues de la diversité. Le responsable du recrutement a déposé sa démission, rapporte Sky News.
Les politiques pour promouvoir la diversité et les femmes au sein l’armée britannique font des étincelles. La Royal Air Force (RAF) est notamment plongée dans la tourmente, son responsable du recrutement ayant déposé sa démission pour protester contre une "pause effective" sur les offres d’emplois à destinations des recrues masculines blanches, rapporte Sky News.
L'officier supérieur a quitté ses fonctions, craignant que de telles restrictions à l'embauche ne sapent la force de combat de la RAF, ont indiqué des sources du ministère de la Défense britannique au média.

Vague d’indignation

Cette stratégie de recrutement qui semble vouloir laisser les hommes blancs sur la touche a cependant du mal à passer au ministère. Certains blâment le chef d’état-major de la RAF, sir Mike Wigston, lui reprochant de fragiliser l’armée à une heure où les tensions géopolitiques se multiplient.
"Le chef de la RAF est prêt à briser les exigences opérationnelles de l'armée de l'air juste pour répondre aux objectifs de diversité", déplore ainsi une source auprès de Sky News.
La polémique agite jusque dans les hautes sphères, y compris du côté de Rishi Sunak, candidat au poste vacant de Premier ministre.
"La seule chose qui devrait compter dans le recrutement est le fond de votre personnalité, pas votre sexe ou la couleur de votre peau. Que le ministère de la Défense permette que la sécurité de du pays soit potentiellement mise en danger par une campagne en faveur de la ˝diversité˝ n'est pas seulement honteux, c'est dangereux", a ainsi réagi un porte-parole de la campagne de Rishi Sunak.
Sajid Javid, ex-chancelier de l'Échiquier a pour sa part dénoncé une "absurdité" sur Sky News, soulignant qu’aucun organisme public ou privé ne devrait recruter sur des critères raciaux.

Le ministère dément une pause

Devant l’ampleur prise par la polémique, le ministère de la Défense a finalement éprouvé le besoin de clarifier ses positions, ce 16 août. Sur Twitter, les autorités ont démenti toute "pause dans le recrutement de la RAF", précisant qu’aucun changement n’avait eu lieu quant aux exigences d’enrôlement.
La RAF continuera néanmoins à "faire tout ce qu’elle peut pour augmenter son recrutement auprès des groupes sous-représentés", souligne néanmoins le ministère.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала