Les USA effectuent un tir d’essai de missile nucléaire intercontinental

© AP Photo / U.S. Air Force via APTir d'un Minuteman III (archive photo)
Tir d'un  Minuteman III (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 16.08.2022
S'abonnerTelegram
L’armée des États-Unis a déclaré avoir réalisé un tir d’essai d’un missile intercontinental Minuteman III précédemment reporté sur fond des tensions autour de Taïwan.
Un tir d’essai d’un missile balistique intercontinental Minuteman III, sans charge nucléaire, s’est déroulé dans la nuit du 15 au 16 août, a annoncé ce mardi 16 août dans un communiqué l’armée de l’air américaine.
"Le Global Strike Command de l'US Air Force a tiré un missiles balistique intercontinental Minuteman III non armé, mais équipé d’une ogive de test, depuis la base de la Force spatiale de Vandenberg, en Californie, le 16 août à 00h49 (10h49 GMT)."
L’ogive a parcouru une distance d’environ 6.700 km pour atteindre les îles Marshall, dans le Pacifique, ajoute-t-elle.
Ce "tir de routine prévu depuis des années" d’un missile mirvé d’une portée de 13.000 km a été organisé pour "démontrer l'état de préparation des forces nucléaires américaines, s’assurer de l’effet destructeur du missile et de l’efficacité de la dissuasion nucléaire nationale", indiquent les militaires.
"De tels essais se sont déjà tenus plus de 300 fois et celui-ci n’est pas un résultat des événements actuels dans le monde", insiste l’armée de l’air.

Un tir reporté à cause de Taïwan

Début août, Washington a reporté ce tir d’essai de Minuteman III pour ne pas tendre encore plus ses relations avec Pékin.
Cette décision a été prise alors que la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, s’est rendue à Taïwan, provoquant l’indignation de la Chine qui a lancé des exercices d’envergure près de l’île pour réaffirmer sa souveraineté et l’intégrité territoriale du pays ainsi que pour s’opposer à toute ingérence étrangère.
Le tir actuel s’est tenu pendant la visite à Taïwan d’une autre délégation américaine, cette fois représentant le Congrès, qui elle aussi a poussé la Chine à organiser des manœuvres militaires dans la région.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала