Pour ne pas donner aux talibans le "plaisir d’humilier": l’ancien Président afghan explique sa fuite

© Sputnik . Stringer / Accéder à la base multimédiaSituation en Afghanistan après le retour des talibans au pouvoir, août 2021
Situation en Afghanistan après le retour des talibans au pouvoir, août 2021 - Sputnik Afrique, 1920, 15.08.2022
S'abonnerTelegram
Ashraf Ghani, l’ancien Président de l’Afghanistan, a donné dans une interview la raison de sa fuite de Kaboul, un an après la reprise du pouvoir par les talibans*. Le chef d’État déchu prétend avoir fui le pays pour ne pas être obligé de reconnaître la légitimité de leur gouvernement.
Un an après la prise du pouvoir en Afghanistan par les talibans*, l’ancien Président du pays Ashraf Ghani est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à quitter précipitamment le pays après sept ans au pouvoir.
Depuis les Émirats arabes unis, il a déclaré, dans une interview à CNN, que le matin du 15 août 2021, avec les talibans* aux portes de la capitale afghane, il était le dernier au palais présidentiel après la disparition de ses gardes.

"Si je suis parti, c'est parce que je ne voulais pas donner aux talibans* et à leurs partisans le plaisir d'humilier une fois de plus un Président afghan et de lui faire signer la légitimité du gouvernement", a-t-il déclaré, ajoutant qu’il n’avait "jamais eu peur".

D’après Ashraf Ghani, le ministre de la Défense de l’époque lui a dit que Kaboul ne pouvait pas être défendue. L’ancien dirigeant a déclaré que lorsqu'il était arrivé au ministère, il était vide.

L’exode massif

Le Président déchu a nié les allégations selon lesquelles il aurait emporté avec lui des dizaines de millions de dollars en espèces alors que lui et d'autres responsables s'enfuyaient en hélicoptère.
Ashraf Ghani a quitté Kaboul le 15 août 2021, alors que les troupes de la coalition, après 20 ans d'intervention militaire dans le pays, s’apprêtaient à effectuer leur retrait. Les images de l’exode des Afghans, parfois prenant d'assaut des avions pour partir, grimpant sur des appareils, ont marqué la presse mondiale et les réseaux sociaux.
Les talibans* ont décrété ce 15 août jour férié pour célébrer le premier anniversaire de leur retour au pouvoir en Afghanistan. Ils ont prévu plusieurs événements, notamment des discours de responsables talibans* et plusieurs événements sportifs.
*Organisation sous sanctions de l’Onu pour terrorisme
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала