Un nouvel échec énergétique pour l’Allemagne?

© Sputnik . Ekaterina Chesnokova / Accéder à la base multimédiaBerlin, Allemagne, image d'illustration
Berlin, Allemagne, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 14.08.2022
Berlin, Allemagne, image d'illustration
S'abonnerTelegram
Malgré les déclarations allemandes sur les livraisons de gaz qatari, Doha n’a toujours pas envoyé son carburant bleu à Berlin, selon le Deutsche Wirtschafts Nachrichten. Un nouvel échec du gouvernement Scholtz, augmentant encore plus les risques d’un "hiver de colère" pour l’Allemagne.
Les pourparlers menés par le ministre fédéral allemand de l’Économie Robert Habeck (les Verts) avec les autorités qataries sur l’approvisionnement en gaz ont échoué, a annoncé le 12 août le journal allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN).
Avec le gaz qatari, l’Allemagne voulait remplacer les livraisons gazières russes. Mais ni la rencontre de M.Habeck avec le cheikh Mohammed bin Hamad bin Kasim al-Abdullah Al Thani, ministre du Commerce et de l'Industrie du Qatar, à Doha en mars, ni les consultations qui ont suivi, n’ont abouti à un partenariat gazier entre les deux pays. Selon le média, la pierre d’achoppement dans ces négociations repose dans la volonté des Qataris de signer des contrats à long terme que Berlin ne veut pas accepter, comptant toujours sur les énergies renouvelables.
Rome étant un partenaire plus ancien de Doha, les livraisons qataries de gaz à l’Italie ne cessent de s’accroître, indique en même temps DWN.

"Hiver de colère" en Allemagne?

Sur fond de crise énergétique croissante en Allemagne, les autorités alertent sur de nombreux problèmes auxquels le pays risque d’être confronté dès l’hiver prochain.
Un des défis est une vague de mécontentement populaire à cause de la baisse du niveau de vie, estime le chef de l'Office allemand de protection de la Constitution (BfV) pour le Land de Thuringe Stephan Kramer.
Selon lui, on constate déjà en Allemagne "une montée d’agressivité allant jusqu’aux appels à la violence" laissant penser à l’imminence d’un "hiver de colère".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала