Mali: 49 militaires ivoiriens accusés d'être des "mercenaires" inculpés et écroués

Bamako - Sputnik Afrique, 1920, 14.08.2022
S'abonnerTelegram
Les 49 soldats ivoiriens détenus depuis plus d'un mois à Bamako et accusés par les militaires au pouvoir au Mali d'être des "mercenaires", ce que nie Abidjan, ont été écroués, a appris l'AFP de plusieurs sources judiciaires.
Inculpés pour "tentative d'atteinte à la sûreté de l'État", les 49 soldats ivoiriens arrêtés le 10 juillet à leur arrivée à l'aéroport de Bamako, ont été écroués, relate l'AFP.
"Les 49 militaires sont effectivement inculpés et mis sous mandat de dépôt pour +atteinte à la sûreté de l'état+, et d'autres motifs", a déclaré de son côté à l'AFP un responsable du ministère de la justice.
La Côte d'ivoire exige la libération des soldats qui, selon Abidjan, étaient en mission pour l'Onu dans le cadre d'opérations de soutien logistique à la Mission des Nations unies au Mali (Minusma). Mais le Mali les qualifie de mercenaires. Les autorités maliennes ont même décidé d’expulser le 20 juillet Olivier Salgado, porte-parole de la mission onusienne Minusma, lui reprochant d'avoir posté sur Twitter des "informations inacceptables" au sujet de 49 soldats ivoiriens.
Le Togo joue le rôle de médiateur entre la Côte d'Ivoire et le Mali, mais de premières négociations le 28 juillet à Lomé pour obtenir la libération des soldats, n'ont pas permis d'enregistrer de progrès.
Le 6 août, le Président ivoirien, Alassane Ouattara, a toutefois assuré que la Côte d’Ivoire mettait tout en œuvre afin que ses 49 soldats détenus au Mali recouvrent la liberté.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала