En Suisse, les prix à la pompe flambent suite à la baisse du niveau du Rhin

© AFP 2022 YANN SCHREIBERLe Rhin en Allemagne, le 12 août 2022
Le Rhin en Allemagne, le 12 août 2022 - Sputnik Afrique, 1920, 14.08.2022
S'abonnerTelegram
La Suisse, qui importe un tiers de son carburant via le Rhin, subit un nouveau bond des prix à la pompe. En cause: la sécheresse qui a fait baisser le niveau de l’eau, un phénomène affectant les capacités de transport fluvial, rapporte La Côte.
Alors que les prix des carburants sont en forte hausse pratiquement dans le monde entier en raison de la situation géopolitique, ils sont en plus dopés par une sécheresse, en tout cas en Suisse où l’essence se vend plus cher que chez ses voisins.
Suite à la baisse du niveau du Rhin, de sept à cinq mètres depuis un an, les capacités de transport des barges ont diminué, rapporte La Côte. Dans certaines régions, son niveau est tombé à 42 centimètres et risque de baisser encore de 10-15 centimètres, selon la Süddeutsche Zeitung.
Actuellement, les barges ne peuvent être remplies que d’un quart, explique Ramon Werner, patron du réseau de stations-service Oelpool, cité par La Côte.

Le transport fluvial en crise

Par conséquent, les coûts de transport des carburants depuis le port de Rotterdam vers Bâle, ville suisse, ont grimpé de 20-30 francs la tonne à 260 francs, toujours sur un an. Une envolée qui enfonce le clou dans la flambée des prix à la pompe. Ce alors qu’environ 75% des carburants vendus en Suisse sont importés et qu’un tiers transite par le port fluvial de Bâle, poursuit le quotidien suisse.
Enfin, les navires de transport manquent aussi. Selon les Ports rhénans, "de nombreux navires sont utilisés en Allemagne pour le transport du charbon", et "des barges sont par ailleurs employées pour convoyer des céréales sur le Danube, faisant chuter les moyens de fret disponibles et augmenter davantage le coût du transport", indique l’agence AWP.
En Suisse, l’essence coûte en août 2022 environ 2,2 francs le litre (2,31 euros), contrairement à près de 1,8 euro en France où une baisse progressive des prix des principaux carburants est observée depuis quelques semaines, incluant une ristourne gouvernementale de 18 centimes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала