La Nouvelle-Zélande ne veut pas de touristes qui dépensent "10 dollars par jour"

CC BY 2.0 / Bengt Nyman / Wellington, New Zealand, February 2019Wellington, capitale de la Nouvelle Zélande
Wellington, capitale de la Nouvelle Zélande - Sputnik Afrique, 1920, 11.08.2022
S'abonnerTelegram
Le ministre néo-zélandais du Tourisme a expliqué que son pays privilégiait les touristes à gros budget plutôt que ceux qui mangent "des nouilles instantanées" durant leur voyage.
Ceux qui souhaitent voyager en Nouvelle-Zélande ne doivent pas être trop serrés sur le plan financier: selon le ministre chargé du tourisme du pays océanien, ce dernier veut avant tout accueillir les touristes "de haute qualité" qui sont de "gros dépensiers".
"Nous n’allons pas cibler les personnes qui expliquent sur Facebook comment elles peuvent voyager à travers notre pays avec 10 dollars par jour en mangeant des nouilles instantanées", a ainsi affirmé Stuart Nash, cité par le Guardian.

Un hélicoptère et un grand restaurant requis

Il y a deux ans, le responsable politique s’était déjà distingué en assurant que son pays devait attirer les touristes qui "volent en classe affaires ou en classe économique premium, louent un hélicoptère, font un tour autour [du glacier] Franz Josef et mangent ensuite dans un grand restaurant", s’attirant des accusations d'élitisme et de snobisme.
Or, il n’existe "aucune preuve" que les voyageurs à gros budget contribuent davantage à l'économie, indique le professeur de tourisme James Higham, interrogé par le journal britannique. En effet, les touristes à plus petit budget, comme les routards ou les étudiants, restent souvent "plus longtemps dans le pays" et leurs dépenses sont étalées dans la durée. De plus, ils ont un moindre impact sur l'environnement.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала