Incendies: la France reçoit des renforts de l'Union européenne et de cinq pays

CC BY 2.0 / Robbie Shade / Un incendie (image d'illustration)
Un incendie (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 11.08.2022
S'abonnerTelegram
La France va recevoir des renforts en avions et pompiers de l'UE ainsi que de cinq pays européens pour faire face aux feux de forêts qui ravagent notamment le sud-ouest du pays, ont annoncé jeudi Emmanuel Macron et la Commission européenne.
Quatre avions de la flotte de l'UE contre les incendies ont été envoyés depuis la Grèce et la Suède à la suite d'une demande des autorités françaises, a indiqué l'exécutif européen.
L'Italie va également dépêcher "plusieurs Canadair", a tweeté Emmnauel Macron dans l'après-midi. Le président de la République s'est entretenu par téléphone avec le chef du gouvernement italien, Mario Draghi, "pour se coordonner sur les renforts", a-t-on précisé dans son entourage.
En outre, des équipes de pompiers d'Allemagne, de Pologne, d'Autriche et de Roumanie sont en route pour soutenir les pompiers français dans le cadre du mécanisme de protection civile de l'UE, a précisé la Commission.

Les pays qui se sont engagés

La flotte européenne contre les incendies est composée de douze avions et un hélicoptère provenant de six Etats membres, qui sont positionnés en Croatie, France, Grèce, Italie, Espagne et Suède. Elle est totalement financée par l'UE.
"La solidarité européenne est à l'oeuvre!", s'est félicité Emmanuel Macron dans un autre tweet.
La Grèce va dépêcher deux Canadair et la Suède deux Air Tractor "dans la journée", a précisé la présidence française. Côté terrestre, l'Allemagne envoie 64 pompiers et 24 véhicules, attendus dès jeudi soir, a-t-elle ajouté. Les renforts polonais - 146 pompiers et 49 véhicules - arriveront vendredi à la mi-journée.
La Commission a également précisé que le satellite Copernicus de l'UE avait été activé par Paris pour recueillir des données essentielles aux premiers intervenants sur les zones brûlées.
Des milliers de pompiers luttent actuellement en France contre de nouveaux brasiers dans des forêts complètement desséchées par les vagues de chaleur et le manque historique de pluie.
Répondant aux demandes des élus locaux qui réclament la localisation de plus de moyens aériens anti-incendie dans la région, la Première ministre Elisabeth Borne a indiqué que le nombre d'hélicoptères bombardiers d'eau allait passer à 11 d'ici la fin de la semaine.
"Le président de la République, quand il est venu fin juillet, avait annoncé qu'on allait renforcer nos moyens d'intervention", a-t-elle déclaré à Hostens (Gironde), sur le front des incendies. "Depuis on est passé de deux hélicoptères bombardiers d'eau à neuf aujourd'hui et d'ici la fin de la semaine, onze", a-t-elle précisé.
Le gouvernement va "travailler sur le renforcement des moyens de la sécurité civile" dans le cadre de la loi de programmation que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin présentera à la rentrée, a-t-elle précisé.
Le président du département de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, avait déploré un peu plus tôt sur CNews n'avoir reçu "aucune réponse" sur un renforcement de moyens anti-incendies permanents dans la région, notamment aériens, après une première série d'incendies destructeurs en juillet.
"On ne peut pas se disputer en permanence entre les différents pays ou les différentes régions de France" les moyens disponibles, a-t-il dit.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала