Un chercheur dénonce le deux poids, deux mesures de l'UE sur le charbon en Afrique

Mine de charbon - Sputnik Afrique, 1920, 10.08.2022
S'abonnerTelegram
Les pays développés pratiquent le deux poids, deux mesures face aux pays africains en ce qui concerne la question climatique, estime David Monyae de l'université de Johannesburg.
Au cours des cinq premiers mois de 2022, les pays européens ont importé plus de 3,24 millions de tonnes de charbon d'Afrique du Sud, soit une augmentation de plus de 40% par rapport à 2021.
Cette situation met en évidence les doubles standards adoptés par les pays les plus développés en matière de lutte contre le changement climatique, indique David Monyae, directeur du Centre d'études Afrique-Chine de l'université de Johannesburg.
"Pourquoi faire ce deux poids deux mesures en exigeant que l'Afrique du Sud réduise l'utilisation du charbon? Je pense donc que nous allons voir de plus en plus de choses de ce genre à l'avenir […]. Les pays développés devraient vraiment cesser de faire ce deux poids, deux mesures, en disant une chose et en faisant le contraire chez eux", insiste le chercheur cité par Africanews.
Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, les capitales européennes ont régulièrement fait pression sur les pays africains et imposé des "tarifs carbone" sur les produits d'exportation, entravant leur développement économique.
Pourtant, soucieux de réduire l’impact des sanctions antirusses sur leur propre approvisionnement énergétique, de nombreux pays européens se tournent actuellement vers l'Afrique du Sud pour importer du charbon.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала