Les centrales nucléaires françaises autorisées à rejeter de l’eau non refroidie dans les fleuves

Centrale Nucléaire - Sputnik Afrique, 1920, 10.08.2022
S'abonnerTelegram
Le gouvernement français a fait une exception pour les centrales nucléaires afin qu’elles continuent à produire de l’électricité tandis que les associations environnementales expriment leur inquiétude.
Mesure d’exception pour cinq centrales nucléaires françaises. Le ministère de la transition énergétique a accordé une dérogation le 5 août pour les sites de Golfech, Saint-Alban-Saint-Maurice, Blayais, Bugey et le Tricastin, rapporte La Dépêche.
Afin de garantir l’approvisionnement du pays en électricité dans un contexte de canicule, elles pourront bénéficier de nouvelles normes de rejets d’eaux de refroidissement dans les fleuves. Ces mesures définies dans l’arrêt publié au Journal officiel concernent la température de l’eau constatée dans les fleuves après rejets et cette norme sera différente pour chaque site.
Cette disposition temporaire permettra aux centrales nucléaires d’éviter de devoir réduire leur production d’électricité, comme y avait été contrainte début août celle de Golfech, située dans le Tarn-et-Garonne, rapporte France 3.
Dans son arrêté, le ministère a déclaré que le recours autant que possible à la production électrique d'origine nucléaire constituait également, au regard de la sécurité d'approvisionnement électrique de la France pour l'automne et l'hiver prochain, une nécessité publique. L’arrêté stipule qu’un programme de surveillance renforcé de l’environnement accompagne cette autorisation temporaire.
Toutefois, les associations de protection de la nature ont exprimé leur inquiétude concernant les conséquences que cette dérogation, valable jusqu’au 11 septembre, aura sur l’environnement. L'écologiste Jean-Louis Dupin s'est confié au micro d’Euronews à ce sujet:

"Lorsque de l'eau est déversée dans la rivière, et que la température dépasse 30 degrés voire plus, sa teneur en oxygène est beaucoup plus faible. Et les poissons, comme nous tous, ne peuvent pas s'en passer", déclaré M.Dupin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала