Conséquences incurables de l'agent orange: des vétérans vietnamiens se livrent à Sputnik

S'abonnerTelegram
Des dizaines d'années sont passées depuis la fin de la guerre du Vietnam, mais ses séquelles dévastatrices affectent toujours les anciens combattants eux-mêmes ainsi que leurs enfants et petits-enfants.
De l'agent orange a été répandu par les Américains au Vietnam, au Cambodge et au Laos pendant dix ans. Son utilisation n'a été arrêtée qu'en 1971, quatre ans avant la fin de la guerre du Vietnam. Selon certains rapports, l'armée américaine a utilisé plus de 70 millions de litres de ce produit chimique.

D'anciens combattants, victimes d'empoisonnements chimiques, parlent à Sputnik de leur participation à la guerre, des blessures qu'ils ont subies, des maladies qui affectent leurs proches et leurs descendants, soulignant toujours que les États-Unis devraient être tenus responsables de la douleur causée.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала